Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   
Niger: 6 Français et 2 Nigériens tuées dimanche par des hommes armés dans la zone de Kouré (sud-ouest du Niger). 
Tapoa: 5 personnes enlevées samedi sur l'axe Fada-Kantchari par des hommes armés ont été retrouvées saines et sauves dimanche. 
Bobo Dioulasso: 850 élèves de l’Enam en formation militaire au Groupement d’instruction des forces armées.
Fada: l’explosion d’un pneu provoque une débandade au marché de bétail. 
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 

ENVIRONNEMENT

Débuté au mois de juillet 2019, l’opération 10.000 plants lancée par le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a pris fin le samedi 19 octobre 2019 à la ceinture verte de Ouagadougou. Sur une superficie de 2 hectares, 800 plants ont été porté en terre, portant le nombre total d'arbres plantés à 10.069.


C'est à la ceinture verte de Ouagadougou précisément dans le quartier Tanghin qu'est intervenue la clôture de l’opération 10.000 plants du FPDCT initié à l'occasion de la célébration de la décennie de l'institution que dirige Bruno S. Dipama. «Nous répondons par ce geste à un appel du président du Faso. La mission du fonds permanent nous a amenés également à nous pencher sur les questions environnementales», a indiqué M. Dipama.

Bruno Dipama, DG du FPDCT au pied de son arbre

La réalisation de cette ceinture verte est une opération chère à la mairie de Ouagadougou. Et selon le premier adjoint au maire, Moussa Belèm,  l’occupation de la même ceinture pour diverses raisons ne contribue pas à son épanouissement. «Depuis notre arrivée, nous avons réfléchi et nous avons trouvé qu’il fallait une autre approche pour occuper la ceinture verte», fait-il  remarqué.

Pour Moussa Belem, le geste du FPDCT va donc permettre d’enrichir ce joyau. Il a souhaité que d’autres personnes ou institutions puissent suivre ce pas. Étant en fin de saison de pluie, il a rassuré qu’il y a des forages pour irriguer les plantes. Toutefois, il espère qu’il y aurait plus de sources d’eau. «Nous ne plantons pas aujourd’hui pour nous- mêmes. C’est pour nos enfants et nos petits-enfants. Tout est maitrisé, tout est réfléchi. Nous ferons en sorte que ces plantes vivent», a-t-il conclu.
Toutefois, Bruno Dipama a rappelé que cette opération est une réponse à un appel du président du Faso. Cette année, le Burkina Faso a célébré la journée de l’arbre. Le président du Faso avait donné l’exemple en mettant en terre des arbres. Ce sont au total 10 069 plants qui ont été plantés dans les 13 régions du Burkina.

Etat des lieux de l'opération

Commune de Pabré : 845 plants
Commune de Komki Ipala : 700 plants
Commune de Tanghin Dassouri : 700 plants
Commune de Komsilga : 700 plants
Commune de Saaba : 700 plants
Commune de Koubri : 1100 plants
Conseil régional du Centre : 800 plants
Commune de Ouagadougou (ceinture verte) : 800 plants

Autres régions

Boucle du Mouhoun : 260 plants
Cascades : 302 plants
Centre-Est : 250 plants
Centre-Ouest : 250 plants
Plateau central : 250 plants
Sahel : 350 plants
Hauts-Bassins : 350 plants
Centre-Sud : 250 plants
Sud-Ouest : 600 plants
Nord : 300 plants
Est : 262 plants
Centre-Nord : 300 plants

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir