Aujourd'hui,
URGENT
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)
Ouagadougou:  l'échangeur du nord ouvert à la circulation le 15 novembre 2018
Burkina: près 700 000 femmes ont bénéficié de la gratuité de l’accouchement (président du Faso)
Cameroun:  Paul Biya  a prêté serment pour son 7e mandat

Une trentaine de combattants de Boko Haram de la région de Diffa au sud-est du Niger se sont rendus, armes en mains, aux autorités nigériennes.

Analysant les résultats obtenus par le Front populaire ivoirien (FPI) lors des dernières élections législatives, Pascal Affi N’Guessan, dirigeant d’une frange dudit parti, a laissé entendre que « Quel que soit ce que l’on pense du fondateur (Laurent Gbagbo actuellement dans les liens de la détention à la Cour pénale internationale, Ndlr), il s’agit de construire un nouveau projet qui prend en compte le bilan du passé pour identifier les handicaps du parti. Or les handicaps du parti son liés à son image ». Des propos tenus le lundi 26 décembre pour, selon lui, susciter un élan collectif de rénovation du FPI, sorti affaibli de ces législatives.

Dans un communiqué rendu public le samedi 24 décembre, le président nigérian Muhammadu Buhari a fait état de ce que l'armée nigériane a infligé un «écrasement» à la secte islamiste Boko Haram. L'opération a été menée à terme après plusieurs mois de traque dans la forêt de Sambisa. Une forêt étalée sur environ 1 300 km2 dans l’Etat du Borno, où des combattants de ladite secte ont trouvé refuge à la suite d'attaques meurtrières non seulement contre les populations civiles mais aussi contre l'armée nigériane.

La Commission de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) entend privilégier le processus diplomatique conduit par le président nigérian pour un abandon paisible du pouvoir par Yahya Jammeh.

De retour en Côte d’Ivoire après le sommet de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest) au Nigeria, le président Alassane Ouattara a affirmé qu’Adama Barrow sera investi président de la Gambie le 19 janvier prochain. Cette date marque en effet, la fin du mandat de Yayha Jammeh.

Dans leur élan de rejet des réductions de subvention au carburant, l’opposition politique soudanaise et des acteurs de la société civile ont relancé dimanche leur mot d’ordre pour un mouvement de désobéissance civile ce lundi 19 décembre.

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a été investi par son parti, la ZANU-PF, comme candidat à l'élection présidentielle de 2018. Une investiture intervenue le samedi 17 décembre 2016.

 

Les forces de sécurité nigériennes ont repoussé l’attaque d’une prison où sont détenus des «terroristes», à Koutoukalé, à 50 km au nord-ouest de Niamey, la capitale du Niger.

Une manifestation de l’opposition ivoirienne contre le projet de nouvelle Constitution a été dispersée jeudi à Abidjan par la police. Plusieurs dirigeants de l’opposition ont été interpellés sans ménagement. Ils ont été relâchés dans la soirée. 

Le gouvernement sud-africain s’apprête à soumettre au Parlement un projet visant le retrait du pays de la Cour pénale internationale (CPI), a annoncé le ministre de la Justice, Michael Masutha.

Les législatives se tiendrons le 18 décembre en Côte d’Ivoire, selon une annonce faite jeudi par le porte-parole du gouvernement, Bruno Koné, à l’issue du conseil des ministres.

Devant le gouvernement et des représentants de l’Etat, le président ivoirien a signé le texte de promulgation «consacrant l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution». Ce qui permet à la Côte d’Ivoire d’entrer officiellement dans la IIIe République.