Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

MONDE

Le président béninois Patrice Talon perd un ouvrier de la première heure. Candide Armand-Marie Azannaï précédemment ministre délégué auprès du président de la République chargé de la Défense, a déposé sa démission du gouvernement Talon ce lundi 27 mars 2017.


 C’est l’intéressé lui-même qui a publié l’information sur sa page facebook en ces termes :
...Béninoises et béninois,
Militantes et militants,
Sympathisantes et sympathisants,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,
Face aux derniers développements de l'actualité politique dans notre pays, j'ai décidé de remettre ma démission du Gouvernement.
La lettre de ma démission dans laquelle j'ai prié Monsieur Patrice TALON, Président de la République, Chef de l'Etat , Chef du Gouvernement d'accepter ladite démission, lui a été déposée dans son Cabinet particulier ce matin à 08 heures 24 minutes.
Je vous remercie.
Candide Armand Marie AZANNAÏ

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé