Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

MONDE

Un soldat français de l'opération Barkhane est mort au Mali. Un caporal-chef du 6e régiment du génie d'Angers a été tué mercredi après-midi 5 avril 2017, lors d'une intervention dans le centre du pays, à 200 km au sud-ouest de Gao : un accrochage avec « des terroristes », a précisé l'Elysée.


Le soldat est mort mercredi 5 avril dans ce qui semble être une embuscade près de la frontière avec le Burkina Faso. Lors d'une intervention conjointe des forces françaises, maliennes et burkinabè, un de leur véhicule blindé a tout d'abord été touché, en milieu d'après-midi, par un engin explosif faisant deux blessés légers, immédiatement secourus par leurs camarades.

Des militaires français, dont le caporal-chef Julien Barbé, sont ensuite intervenus pour fouiller la zone, pour être sûrs qu'il n'y avait plus de dangers. Et c'est là, en fin de journée, que les soldats ont été pris pour cibles par des terroristes. Touché par des tirs, le caporal-chef a succombé à ses blessures.

C'est le 19e soldat français tué dans la région depuis 2013 et le lancement de l'opération Serval qui s'est élargie pour devenir l'opération Barkhane, qui, elle, couvre désormais cinq pays.

Source: RFI