Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

MONDE

Au lendemain du scrutin législatif au Sénégal, alors que les résultats définitifs n’ont pas encore été prononcés, la majorité présidentielle serait en pole position pour passer haut les mains cette étape. C’est ce qu’affirment des responsables du parti au pouvoir qui estiment avoir «damé le pion» à leurs rivaux.

Les Sénégalais sont encore dans l’attente des résultats des législatives 2017. Mais pour la coalition à laquelle appartient le parti du président Macky Sall, c’est déjà dans la poche. Selon les dires de la tête de liste, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, la majorité présidentielle «est sortie victorieuse (…) en raflant tous les départements », excepté trois. Si l’on s’en tient aux propos du leader de la coalition Benoo Book Wakar, la victoire serait acquise.

Cependant, pour l’heure, il semble être difficile d’en savoir davantage, dans la mesure où aucun résultat officiel n’a été proclamé. Toutefois, si la coalition de l’actuel chef de l’Etat sénégalais s’adjuge une victoire écrasante sur l’ensemble du territoire, il est à retenir la riposte de l’opposition.

Cette dernière se targue d’avoir bénéficié de la confiance des populations du côté de Dakar, et s’indigne quant aux déclarations faites par la majorité. « Notre victoire à Dakar est sans contestation (…) aussi claire comme le soleil à midi », a rétorqué Cheickh Guèye, se réclamant de la coalition dirigée par le maire de Dakar, Khalifa Sall, en prison depuis le mois de mars. Ceux-ci fustigent l’organisation de ces législatives de ce 30 juillet 2017. Pour eux, « ce sont les élections les plus mal organisées depuis l’indépendance », a affirmé Bamba Fall, un responsable de la coalition du maire de Dakar.  

En outre, toujours dans la compilation des différents procès-verbaux, la commission électorale devrait se prononcer sur les résultats définitifs ce mercredi au plus tard. 





Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé