Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

MONDE

L'activiste Franco-Béninois, Kémi Séba, a été arrêté à nouveau mercredi et expulsé du Sénégal.

Cette mesure d’expulsion du territoire national sénégalais, a été décidée par le gouvernement du pays parce que la présence de l’activiste sur le territoire national «constitue une menace grave pour l'ordre public», explique un communiqué du ministère sénégalais en charge de la Sécurité.

«Monsieur Chichi, qui se présente comme «Président de l’ONG Urgences Panafricanistes», récemment traduit devant la justice sénégalaise pour des faits de «destruction volontaire et publique par le feu d’un billet de banque ayant cours légal», s’est fait aussi remarquer pour les propos désobligeants qu’il formule à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et envisagerait de mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique», précise le communiqué.

«Monsieur Chichi sera mis en route, ce jour, vers son lieu de provenance (la France, Ndlr», conclut le document.

Arrêtés le 25 aout dernier pour avoir brûlé publiquement un billet de banque de 5000 f CFA lors d'une manifestation à Dakar, Kémi Seba avait été relaxé le 29 août dernier, de même que son co-accusé Alioune Iba Abatalib Sow. Ils étaient poursuivis pour altération d'un billet de banque et complicité.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé