Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

MONDE

Au moins 50 morts et 400 blessés, c’est le bilan de la tuerie de masse survenue dans la nuit de dimanche à lundi à Las Vegas, aux Etats-Unis. La plus meurtrière de l'histoire du pays en dehors des périodes de guerre.

Au moins cinquante morts et quatre-cents blessés suite à la fusillade survenue en plein festival de musique country dimanche soir. Les premiers coups de feu se sont fait entendre à 22h08 (7h08 du matin à Paris). Un homme posté au 32e étage de l'hôtel Mandalay Bay a tiré sur les spectateurs d'un concert qui se déroulait en contrebas. Pris en tenaille, entre les tirs et le bâtiment, les festivaliers ont paniqué. Certaines victimes sont mortes sous les balles. D'autres ont péri piétinées dans le mouvement de foule.

Le tireur, Stephen Paddock, un homme blanc de 64 ans, résident de la ville et dont les motivations restent à déterminer, s'est vraisemblablement tué avant l'arrivée des forces de l'ordre dans la chambre d'hôtel où il se trouvait, a annoncé lundi le shérif de la ville. «Nous pensons que l'individu s'est tué avant notre arrivée» dans la pièce, a déclaré le shérif Joseph Lombardo à la presse. Le tireur avait au moins huit armes à feu dans sa chambre, selon la police.

Cette fusillade tragique est devenue la plus meurtrières jamais commise aux Etats-Unis (en dehors des périodes de guerre).

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé