Aujourd'hui,
URGENT
Chine: le Burkina inaugure officiellement  les locaux de son ambassade à Pékin
Mali: la première phase de l'opération de désarmement DDR terminée à Tombouctou
Diplomatie: le président du Faso en visite officielle à Paris a salué le respect des engagements pris à Ouagadougou par Emmanuel Macron
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA

MONDE

Au cours d’une conférence de presse animée le dimanche 15 octobre, la Commission électorale nationale (NEC) du Libéria a annoncé que le sénateur George Weah et le vice-président Joseph Boakai s’affronteront au second tour de la présidentielle.  Selon le porte-parole de la Commission électorale nationale (NEC), Henry Flomo, « Il n’y a plus de doute à présent » sur la nécessité d’un second tour.

Cette annonce est faite consécutivement à la publication des résultats issus de plus de 95% des bureaux de vote. Ces résultats affichent George Weah en tête avec quelque 572 000 voix, soit 39% des suffrages, nettement devant Joseph Boakai crédité de 427 000 voix, soit 29,1%.

A quelques détails près, George Weah faisait la course en tête dans 12 provinces sur les 15 que compte le pays, y compris celle de la capitale, Monrovia, dont il est sénateur depuis 2014 et qui concentre près de 40% des 2,1 millions d’électeurs du pays. Quant au vice-président, il s’est imposé dans deux provinces, dont sa région natale de Lofa (Nord), la quatrième en nombre d’électeurs.

L’avocat et vétéran de la politique Charles Brumskine arrive en troisième position, avec 9,8% des suffrages, devant Alexander Cummings, ancien dirigeant de Coca-Cola pour l’Afrique, qui a obtenu 7,1% des voix. Il est talonné par le sénateur Prince Johnson, chef de milice pendant la guerre civile ayant fait environ 250 000 morts entre 1989 et 2003, qui arrache 7% des suffrages.

Aux dires du président de la NEC, Jerome Korkoya, ce sont quelques 1,55 million de suffrages qui ont déjà été dépouillés. Il en résulte également que le taux de participation moyen est de 74,5%.

A noter qu’aux termes de la Constitution libérienne, le second tour du scrutin doit être organisé le deuxième mardi qui suit l’annonce du résultat final.

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé