Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

MONDE

De vrais visas américains, une fausse ambassade américaine en a délivrés pendant plus de dix ans. Des visas qui ont permis à leurs titulaires d’accéder aux territoires américain et européen. L’information a été publiée ce weekend par le Département d’Etat américain sur son site officiel.

 

Cette fausse ambassade était tenue dans un quartier populaire de la capitale ghanéenne par des « malfaiteurs ghanéens et turcs appartenant à un réseau criminel », dont un avocat ghanéen spécialiste du droit de l’immigration et du droit pénal.

Jusqu’à sa fermeture, cette fausse ambassade ouvrait chaque lundi, mardi et vendredi, avec pour signes distinctifs un drapeau américain flottant à l’extérieur et une photo du président Barack Obama à l’intérieur du bâtiment.

Le mode opératoire de ses occupants consistait en l’obtention, auprès d’agents corrompus de l’administration américaine, des documents vierges pour ensuite les remplir et délivrer les visas. Et pour faire la promotion de leurs business, ils procédaient, en plus de panneaux d’affichage, notamment à la ventilation prospectus ; et ce, même au-delà des frontières du Ghana, surtout en Côte d’Ivoire et au Togo. Par document établi, ils pouvaient percevoir environ 5 600 euros.

A ce jour, plusieurs suspects auraient été arrêtés, un ordinateur portable et un portable auraient été saisis. Et selon le Département d’État américain au total, 150 passeports de dix pays différents auraient été également retrouvés, comportant des visas contrefaits.

Signalons que la fermeture de cette fausse ambassade a eu lieu dans le cadre d’une plus vaste opération de lutte contre la fraude au Ghana. A l’occasion, une fausse ambassade néerlandaise aurait également été démantelée.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé