Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal

MONDE

Deux ministres ont été débarqués du gouvernement ivoirien à la faveur d’un remaniement intervenu ce vendredi 25 novembre 2016.

 

« Il est mis fin aux fonctions de Monsieur Abdallah Albert Toikeusse Mabri, en qualité de Ministre des Affaires étrangères et Monsieur Konan Gnamien, en qualité de Ministre de l’Habitat et du logement social », a annoncé M. Gon Coulibaly, Secrétaire général du gouvernement, ce vendredi 25 novembre 2016, au palais présidentiel au Plateau.

Il a également précisé que «Monsieur Marcel Amon-Tanoh, Ministre, Directeur de cabinet du Président de la République est chargé d’assurer l’intérim du ministre des Affaires Étrangères», et que «Monsieur Mamadou Sanogo, Ministre de la Construction et de l’urbanisme, est chargé d’assurer l’intérim du Ministre de l’Habitat et du logement social

Aucune explication n’a été avancée. Mais selon la presse ivoirienne, ces limogeages s’expliquent par la volonté des deux hommes, tous chefs de partis membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), de présenter des candidatures de leurs formations politiques respectives (UDPCI et UPCI) aux prochaines législatives.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé