Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

MONDE

Une campagne de vaccination contre le virus Ebola débute ce lundi 21 mai dans la province de l’Équateur, au Nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC). C’est du moins, ce qu’a annoncé le gouvernement congolais le samedi 19 mai, au sortir d’un conseil des ministres spécial. 

Selon Flory Kabange Numbi, porte-parole par intérim du gouvernement, « La vaccination contre le virus d’Ebola débute ce lundi 21 mai 2018 et cible en premier lieu le personnel de santé, les contacts des malades et les contacts des contacts ». Précision à l’appui, « Le nombre de personnes concernées par cette phase est estimé à 600 », essentiellement les contacts et les contacts des contacts.

A l’en croire, le gouvernement congolais s’est opposé à d‘éventuelles « mesures d’isolement contre la RDC », tout en exprimant sa pleine satisfaction « de la qualité et de la rapidité de la riposte » contre l’épidémie qui est en passe de prendre une dimension nationale. Dans cette dynamique, il a reçu 5 400 doses sur les 300 000 doses promises par des partenaires pour cette opération dont la durée reste inconnue pour l’heure.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a considéré que l‘épidémie ne constituait pas une urgence de « portée mondiale ». D’un dernier bilan rendu public le vendredi 18 mai par le gouvernement, il ressort 43 cas ; alors que l’OMS faisait état le même jour de 45 cas dont 25 décédés.

Source: NOTREAFRIK