Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

MONDE

Le samedi 26 mai dernier, le jeune malien,  Mamoudou Gassama a sauvé la vie d’un enfant suspendu dans le vide, agrippé à un balcon du 4e étage en escaladant en quelques seconds 4 étages à mains nues la façade d'un immeuble du 18e arrondissement. Il a été reçu ce lundi matin à l’Elysée par le président français Emmanuel Macron qui a suggéré au héros de faire une demande de naturalisation.


«On a entendu des gens crier, on entendait les voitures klaxonner, j'ai couru, j’ai traversé la route pour aller le sauver, et Dieu merci je l'ai sauvé. Je n'ai pas réfléchi», a raconté Mamoudou Gassama au début de son entretien avec Emmanuel Macron.

Ce désormais sans-papiers de 22 ans devrait également intégrer le service civique des sapeurs-pompiers, foi du président français. Dans son tête-à-tête avec Mamoudou Gassama, Emmanuel Macron a été très clair. «Tous les papiers de Mamoudou Gassama vont être régularisés dans les plus brefs délais», a assuré le chef de l'Etat français lors de l'échange diffusé sur sa page Facebook. Une décision justifiée par «un acte exceptionnel», a souligné Emmanuel Macron.

Aux dires du président français, Mamoudou Gassama est un «exemple pour des millions de gens». «Vous êtes devenu un exemple car des millions de gens vous ont vu, c'est donc normal que la nation soit reconnaissante», a ajouté Emmanuel Macron, qui lui a également proposé d'entamer les démarches en vue d'une naturalisation, ce que Mamoudou Gassama a accepté.
A noter que Mamoudou Gassama est arrivé à Paris il y a 9 mois de cela en passant par le Burkina Faso, le Niger, la Libye et l’Italie.

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé