Aujourd'hui,
URGENT
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018
Ouagadougou: une formation tactique entraînera «des explosions bruyantes» le jeudi 15 novembre (ministère de la sécurité)
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)

MONDE

Le quartier général de la force conjointe du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du Mali, a été la cible vendredi après-midi d’une attaque, selon des témoins et une source de sécurité malienne.

RFI évoque au moins trois morts, dont deux militaires maliens et un civil.

De son côté, le site abamako.com évoque six morts, citant une source hospitalière.

L'attaque, d'après des témoins, aurait été perpétrée par un kamikaze qui voulait entrer dans le camp du G5 Sahel, force conjointe regroupant les armées du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad.