Aujourd'hui,
URGENT
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).
Cameroun: 7 soldats formellement identifiés dans la vidéo d’exécutions de deux femmes et leurs enfants arrêtés (RFI)
RCA:  trois groupes d’ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix
Burkina: 4 gendarmes et un civil tués dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est du pays (AIB)
Soudan du Sud: le président Salva Kiir amnistie Riek Machar et des groupes armés (RFI)
Diplomatie: la Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine
Burkina: les inondations ont causé 4922 sinistrés et 7 décès du 1er mai au 7 aout 2018 (Ministère de la Solidarité nationale)
Côte d'Ivoire: le PDCI se retire des discussions pour un parti unifié RHDP (RFI)

MONDE

Le ministère malien de l’Administration territoriale a publié les résultats de l’élection présidentielle du 29 juillet. Cette publication a été faite le jeudi 2 août où il a été annoncé que le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a obtenu 41,42% des voix et que son principal challenger, Soumaïla Cissé a obtenu 17,80%. Ces deux devront s’affronter dans le cadre d’un second tour le 12 août.

A ce scrutin présidentiel, sur 8 462 000 votants inscrits, 3 445 000 Maliens ont pris part et 3 220 502 d’entre eux ont voté utile, tandis que 224 677 ont fait compter des bulletins nuls. Le taux de participation se chiffre donc à 43,06%.

A l’issue des votes, Ibrahim Boubacar Keïta a obtenu 41,42% des suffrages exprimés, Soumaïla Cissé est pour sa part crédité de 17,80%. C’est du moins, ce qu’a annoncé le ministre de l’Administration territoriale.

Ces deux sont suivis d’Aliou Diallo qui a obtenu 7,95 %, juste devant Cheick Modibo Diarra qui se retrouve avec 7,46% des suffrages exprimés. Les 20 autres candidats arrivent loin derrière. Parmi eux, Housseini Amion Guindo a obtenu 3,89% des voix, Oumar Mariko est en sixième position avec 2,42%.

Au regard de ces résultats, un second tour opposera – comme ce fut le cas en 2013 – le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), au chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé. Ce sera le 12 août, donc dans moins de deux semaines.

Source: NotreAfrik