Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

MONDE

Emmanuel Ramazani Shadary, sera le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition au pouvoir en RDC, à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, selon une annonce faite par Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais et membre du FCC, ce mercredi 8 août 2018, date butoir pour le dépôt des candidatures au scrutin présidentiel.

Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD, né en 1960 dans la province du Maniema (est de la RDC). Il est marié et père de huit enfants. Il tentera de s’installer dans le fauteuil présidentiel en remplacement du président Kabila, dont il est l’un des plus fidèles lieutenants et qui ne pouvait pas se représenter d’après la Constitution.

Député élu en 2006 et 2011 dans la circonscription de Kabambare, dans le Maniema, où il est né, Ramazani Shadary exerce depuis début 2018 les fonctions de secrétaire permanent du PPRD, le parti présidentiel. 

Auparavant, il a dirigé le groupe parlementaire PPRD à l’Assemblée nationale, avant d’assumer les fonctions de coordonnateur de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Frappé en 2017 par des sanctions de l’UE pour violations des droits de l’Homme, M. Ramazani Shadary va devoir affronter une dizaine de candidats dont l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba, Félix Tshisekedi ou encore Vital Kamhere. 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé