Aujourd'hui,
URGENT
Football: Salitas FC logé dans le groupe B de la Coupe de Confédération avec Etoile du sahel, CS Sfaxien et Enugu Rangers   
Burkina: Christophe Joseph Marie Dabiré nommé Premier ministre en remplacement de Paul Kaba Thiéba
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»

MONDE

Les résultats officiels de l’élection présidentielle à l’issue du second tour tenu le 12 août sont désormais connus. Ils affichent le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) réélu avec 67,17% des voix. Tel est le verdict des urnes rendu public ce jeudi 16 août.

Sur 8,462 millions d’inscrits comme électeurs, 2 763 339 d’entre eux ont voté à ce second tour, donnant de constater un taux de participation de 34,54% après comptabilisation de 2 677 803 suffrages exprimés (votes valides) et de 856 536 bulletins nuls. Il en résulte que le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta obtient 1 798 632 voix soit 67,17 %, et que Soumaïla Cissé se retrouve avec 879 235 voix soit 32,83 %. D’où la réélection établie du président sortant. C’est du moins, ce qu’a annoncé le Ministère malien de l’Administration territoriale.

Mais il s’agit encore de résultats provisoires, contestables devant les juridictions maliennes, en l’occurrence la Cour constitutionnelle. Et c’est dans ce sens que semble vouloir bien s’inscrire le perdant Soumaïla Cissé. En effet, il a laissé entendre quelques jours avant la publication des résultats, « Nous allons utiliser toutes les méthodes possibles pour que la vérité soit établie » car, selon lui « La fraude, elle est avérée ! C’est pour ça qu’il y a des résultats que nous n’accepterons pas. Ceux qui ont fraudé, ce sont eux qui embrasent le pays ». A l’en croire, les résultats compilés par sa propre équipe lui donnaient la victoire avec un score de « 51,93% contre 47,53% pour le président de la République (sortant) » – avant le piratage de son système informatique, dimanche dans la nuit.

Pour l’heure, c’est la joie dans le camp d’IBK. Et si ces résultats provisoires venaient à être confirmés par la Cour constitutionnelle, son investiture interviendra – normalement – le 22 septembre.

Source: NotreAfrik

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé