Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

MONDE

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé samedi à Abidjan la conclusion d’un "accord" avec les soldats mutins dont les manifestations pour des revendications salariales ont paralysé depuis vendredi Bouaké, la deuxième ville du pays et ont gagné Abidjan.

C’est après le compte-rendu du ministre chargé de la Défense, dépêché à Bouaké pour rencontrer des représentants des mutins que le chef de l’Etat ivoirien a confirmé «son accord pour la prise en compte des revendications relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats.» «Je voudrais redire que cette manière de revendiquer n’est pas appropriée. En effet, elle ternit l’image de notre pays, après tous nos efforts de développement économique et de repositionnement diplomatique», regrette Alassane Ouattara.

Alors que le ministre ivoirien de la Défense, Alain Richard Donwahi était retenupar des soldats mutins qui rejettent les termes de l’accord dont la conclusion a été annoncée par le président, Alassane Ouattara a demandé à tous les soldats de regagner leurs casernes, «pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme.»

Il faut rappeler que la mutinerie militaire qui a commencé vendredi dans des villes de Côte d’Ivoire, avant de s’étendre à d’autres localités, a atteint samedi Abidjan, la capitale économique, où des soldats ont érigé des barricades dans les environs de l'ancien camp d’Akouédo dans la commune de Cocody, laissant entendre des tirs à l’arme automatique, selon l’AIP.

Ces soldats réclament, selon le gouvernement, le « paiement de primes », une « augmentation de salaires », une « réduction du temps à passer dans les grades » et des « éclaircissements à propos d’une supposée prime "Ecomog"»

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé