Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

MONDE

Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé samedi à Abidjan la conclusion d’un "accord" avec les soldats mutins dont les manifestations pour des revendications salariales ont paralysé depuis vendredi Bouaké, la deuxième ville du pays et ont gagné Abidjan.

C’est après le compte-rendu du ministre chargé de la Défense, dépêché à Bouaké pour rencontrer des représentants des mutins que le chef de l’Etat ivoirien a confirmé «son accord pour la prise en compte des revendications relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats.» «Je voudrais redire que cette manière de revendiquer n’est pas appropriée. En effet, elle ternit l’image de notre pays, après tous nos efforts de développement économique et de repositionnement diplomatique», regrette Alassane Ouattara.

Alors que le ministre ivoirien de la Défense, Alain Richard Donwahi était retenupar des soldats mutins qui rejettent les termes de l’accord dont la conclusion a été annoncée par le président, Alassane Ouattara a demandé à tous les soldats de regagner leurs casernes, «pour permettre l’exécution de ces décisions dans le calme.»

Il faut rappeler que la mutinerie militaire qui a commencé vendredi dans des villes de Côte d’Ivoire, avant de s’étendre à d’autres localités, a atteint samedi Abidjan, la capitale économique, où des soldats ont érigé des barricades dans les environs de l'ancien camp d’Akouédo dans la commune de Cocody, laissant entendre des tirs à l’arme automatique, selon l’AIP.

Ces soldats réclament, selon le gouvernement, le « paiement de primes », une « augmentation de salaires », une « réduction du temps à passer dans les grades » et des « éclaircissements à propos d’une supposée prime "Ecomog"»

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé