Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

MONDE

L’Assemblée nationale du Mali a adopté, jeudi 27 juin 2019, le projet de loi organique portant prorogation du mandat des députés jusqu’au 2 mai 2020. 

Le texte a été approuvé par 123 voix, zéro contre et 19 députés de l’opposition se sont abstenus. Initié par le gouvernement au regard de la recrudescence de l’insécurité qui empêche l’organisation des élections, cette adoption permettra de combler un vide constitutionnel et institutionnel au Mali. 

Initialement, les élections législatives devaient avoir lieu en novembre-décembre 2018. Mais la situation sécuritaire du pays a incité la Cour constitutionnelle malienne à repousser de six mois les élections. Mais à ce jour, il est toujours impossible d'organiser les élections. Ce jeudi, l'Assemblée nationale a donc voté le projet du gouvernement de proroger à nouveau le mandat des députés jusqu'au 2 mai 2020.

Cette nouvelle prorogation de leur mandat prendra fin en principe le 2 mai 2020, si bien sûr la situation sécuritaire du pays permet entre-temps d’organiser les futures consultations. Il doit d’abord y avoir en principe le référendum sur le projet de nouvelle Constitution puis les élections législatives.

À Bamako, ce nouveau report n’est pas du goût de tout le monde. Notamment des partis politiques, qui avaient réalisé un bon score à la dernière présidentielle et qui espéraient des élections législatives pour espérer entrer à l’Assemblée nationale. 

À l’appel de plusieurs associations, une manifestation anti-prorogation s’est même déroulée devant l’Assemblée. 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé