Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

MONDE

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi est mort ce jeudi 25 juillet 2019 à l’âge de 92 ans. Il était de nouveau hospitalisé en soins intensifs, presque un mois après son grave malaise en juin dernier.

La télévision nationale a arrêté ses programmes pour diffuser des versets de coran, avant d’annoncer son décès à 10h25. Il a été le premier président démocratiquement élu en 2014, trois ans après la chute de Zine el Abidine Ben Ali. Essebsi est mort à quelques mois de la fin de son mandat présidentiel.

C’est le président du Parlement tunisien Mohamed Ennaceur qui va être intronisé président de la République par intérim en début d’après-midi. Selon la Constitution, Mohamed Ennaceur peut assurer l’intérim durant 45 à 90 jours.

Le décès du président intervient le jour où la Tunisie célèbre la proclamation de la République en 1957, habituellement marqué par un discours du chef de l’Etat. Ce vétéran de la politique, plus vieux chef d’Etat au monde en exercice après la reine Elizabeth II d’Angleterre, a servi aussi bien sous Habib Bourguiba, premier président de la Tunisie que Zine el Abidine Ben Ali, avant d’accéder lui-même à la présidence en 2014, avec la mission paradoxale de consolider la jeune démocratie.

Une semaine de deuil national a été décrété par le président du Parlement.

Source : 20minutes.fr