Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal

MONDE

Le prix Nobel de la Paix a été décerné cette année au président colombien Juan Manuel Santos, a annoncé le Comité Nobel dans la capitale de la Norvège, Oslo.

Il a remporté le prestigieux prix après avoir rendu possible l’accord de paix avec les rebelles colombiens des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), visant à mettre fin à 52 ans de conflit armé dans le pays.

Le président Santos a négocié, pendant quatre années, à la Havane avec la guérilla des FARC, cet accord signé officiellement avec le chef du mouvement armé Rodrigo Londoño, plus connu sous le nom de «Timochenko», le 26 septembre dernier à Carthagène en Colombie.

Mais les Colombiens, interrogés par référendum le 2 octobre ont dit «non» à l’accord avec une courte majorité (50,21% contre 49,78% pour le «oui»). Un référendum marqué par une très forte abstention.

Huit millions de couronnes suédoises, soit environ 835 000 euros, sont octroyées au lauréat d’un Nobel – s’ils sont plusieurs, ils se partagent la somme. Cet argent sert généralement à poursuivre les recherches primées dans les domaines scientifiques ou est reversée à des associations.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé