Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le gouverneur de l’Est met en garde les individus qui veulent «entraver la liberté d'action des troupes» de l'opération Otapuanu
Brésil: l'ancien président brésilien Michel Temer arrêté dans une enquête anticorruption
Nouvelle-Zélande: le pays interdit la vente de fusils d'assaut et semi-automatiques en réponse à l'attaque de Christchurch qui a fait 50 morts
Mozambique: 15 000 personnes encore menacées après le passage du cyclone Idai
Centrafrique: un accord trouvé entre le pouvoir et les groupes armés
Burkina: des membres du Conseil de sécurité des Nations unies annoncés à Ouagadougou le 24 mars prochain
Cyclisme: Paul Daumont et Awa Bamogo en bronze aux championnats d’Afrique de cyclisme (AIB)
Burkina: les deux enseignants enlevés le 11 mars dernier sur l'axe Djibo-Kongoussi ont été assassinés ce lundi 18 mars
France: le pape François refuse la démission du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, accusé de non dénonciation d'actes pédophiles
Kazakhstan: le président Noursoultan Nazarbaïev annonce sa démission après près de 30 ans de pouvoir

L’Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) du Burkina Faso a tenu ce jeudi 21 mars 2019 une conférence de presse au siège de la dite organisation. Animée par le président du bureau exécutif national de  l’ODJ Gabin Korbeogo et ses collaborateurs, cette conférence a porté sur la ''répression'' contre l'organisation et les ''velléités'' de remise en cause des libertés de manifestation dans le contexte d'insécurité du Burkina Faso.

Selon ce communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), le maire de la commune de Markoye (province de l’Oudalan/ Région du Sahel), Mamoudou Maiga et son chauffeur ont été enlevés ce 21 mars aux alentours de 17 heures. L'information a été confirmée par une source locale.

Photo: Gouvernorat de l'Est

Le ministre d’Etat, ministre en charge de la Défense nationale Chériff Sy a rendu ce jeudi 21 mars 2019  « une visite d'encouragement et de soutien » aux Forces de Défense et de Sécurité engagées au front Est contre le terrorisme et l’insécurité.

Une délégation du Conseil constitutionnel a été reçue en audience  ce mardi 19 mars 2019 à la primature par le chef du gouvernement, Christophe  Marie Joseph Dabiré. L'ordre du jour portait sur des collaborations futures entre le Premier ministère et l’institution que dirige Kassoum Kambou.

L’opposition politique burkinabè a tenu son point de presse hebdomadaire ce mardi 19 mars 2019 à son siège. Animée par les présidents du Print-Lannaya, Mamadou Kabré et du PNDS, Yumali Lompo, cette conférence a porté sur le rapport du MBDHP, le passage à la Ve République, les remous au ministère de l’Economie et des Finances et sur les revendications des travailleurs de l’Education.

Le Premier ministre Christophe Marie Joseph  Dabiré a reçu en audience  ce lundi 18 mars 2019, une délégation de l'USAID (US Agency for International Development), conduite par l'ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, Andrew Young. Les échanges ont porté sur l'appui du peuple américain au Premier ministre dès  le début de son mandat.

Du 7 au 9 mars dernier à Marrakech au Maroc, une délégation composée des représentants de deux partis libéraux burkinabè à savoir l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et l’Alliance pour la Démocratie et de la Fédération/Rassemblement Démocratique (ADF/RDA) a pris part à la 15e  assemblée générale du Réseau libéral africain (RLA).

Photo: présidence du Faso

En présence des présidents Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso, et Idriss Deby Itno, dont le pays était l’hôte de l’événement, les participants à la 1ère édition du Salon africain de l’Agriculture (SAFAGRI) qui s’est tenu du 12 au 15 mars 2019, ont souhaité que la manifestation soit institutionnalisée, sous l’égide de l’Union africaine.

Ceci est un communiqué de presse du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) relatif à la réaction du gouvernement sur leur rapport publié mercredi dernier. Le mouvement dit prendre « acte de l’annonce faite par le gouvernement de ce que des investigations seraient en cours et attend, comme tous les burkinabè, les résultats de ces investigations ».

Le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) a organisé un dialogue démocratique le jeudi 14 mars 2019 à Ouagadougou. Avec pour thème : « défis et enjeux des élections de 2020 », cette conférence publique avait pour objectif de susciter une « saine » émulation d'idées pouvant contribuer à garantir aux futures échéances électorales une meilleure organisation,  participation et une acceptation des résultats.

Photo: présidence du Faso/Roch Marc Christian Kaboré et Idriss Déby Itno, à Ouagadougou, le 5 février 2019

Le président du Faso, président en exercice du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) prendra part ce vendredi 15 mars à N’Djamena au Tchad, à la clôture du Salon africain de l’agriculture (SAFAGRI).

Ceci est un communiqué de presse du ministre porte parole du gouvernement burkinabè sur la publication ce mercredi 13 mars d’un rapport du MBDHP dénonçant des exécutions sommaires opérées par les forces de défense et de sécurité en février dernier dans trois départements. Pour le gouvernement, « le souci permanent des autorités et de la hiérarchie militaire dans le déroulement des opérations de défense des populations  a toujours été guidé par le respect des droits humains ».

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé