Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal

©Burkina 24

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) était en meeting le samedi 22 juin 2019 à Manga dans la province du Zoundwéogo. Ce meeting a servi de cadre pour le président du parti, Eddie Komboigo d’expliquer d’abord les remous qui secouent le parti et à contre-attaquer ses détracteurs qui, 48 heures avant le meeting lors d’une conférence de presse, demandaient sa démission.

Le parti le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) devait tenir une rencontre ce dimanche 23 juin 2019 au stade du 4 août avec l’ensemble de ses secrétaires généraux. Malheureusement, une partie des militants du parti ont pris d’assaut les lieux pour réclamer la démission de l’actuel président, Eddie Komboïgo. Quelques heures plus tard, ladite rencontre a pu se tenir et le président Eddie Komboïgo tout en invitant l’ensemble des militants à la sérénité, a indiqué que «Rien n’arrêtera le CDP dans sa marche pour la conquête du pouvoir.»

Après certains cadres du parti, ce sont des militants qui ont pris en otage le stade du 4-août ce dimanche matin à l’occasion d’une rencontre statutaire du parti pour réclamer la démission de l’actuel président, Eddie Komboïgo.

Le Code pénal révisé a été adopté ce vendredi 21 juin 2019 par l’Assemblée nationale avec 103 voix sur 114 votants. La veille du vote de la loi, des organisations professionnelles des médias avaient dénoncé le caractère liberticide de certains articles touchant à la publication des informations relatives aux faits de terrorisme.

La réunion des coordinateurs sur la mise en œuvre des acquis des acquis du Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) se tiendra les 24 et 25 juin 2019 à Beijing. Cette réunion connaîtra la participation des officiels chinois de rang ministériel et des représentants des 54 Etats membres africains dont le Burkina Faso. Nous vous proposons in extenso la déclaration issue du sommet tenue en 2018 à Beijing.

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) traverse une crise interne depuis l’annonce de la tenue d’un congrès extraordinaire dont l’objectif était de régulariser la composition du bureau politique national conformément aux statuts. Jugeant illégal la tenue de ce congrès, certains membres du parti avaient saisi la justice qui en a décidé de le suspendre. Ce jeudi 20 juin 2019, ceux qui ont esté en justice contre la tenue dudit congrès ont exigé la démission du président du parti, Eddie Komboïgo qu’il accuse de mauvaise gestion.  

Ce mardi 18 juin 2019, l’opposition politique a tenu sa conférence de presse hebdomadaire. A l’ordre du jour : «le scandale du charbon fin», les déclarations du ministre de la Défense en Afrique du Sud, les déplacés internes, le dialogue politique et le dernier sondage du Présimètre.

©présidence du Faso

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a installé officiellement, hier lundi dans la matinée, la Commission d’élaboration de la politique de sécurité nationale. Composée de 101 membres issus de différentes couches sociales, la commission dispose de cent jours pour élaborer une politique de sécurité nationale, et un projet de loi sur la réorganisation de l’architecture générale de la sécurité nationale.

Après les plaidoiries de la partie civile, c'était au tour du parquet militaire de faire les réquisitions de peines. Cela a pris toute la journée du lundi 17 juin 2019. Les peines requises par le ministère public vont de 15 mois avec sursis à la peine d'emprisonnement à perpétuité.

Les avocats de la partie civile ont fait leurs plaidoiries dans le procès du putsch contre les autorités de la Transition en 2015, avant de tendre le crachoir au Parquet pour ses réquisitions au tribunal militaire de Ouagadougou. Voici quelques peines que le procureur demande.   

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé ce samedi à Sandogo, village de la commune de Boussé dans la province du Kourwéogo, à la pose d’une première pierre, marquant ainsi le lancement officiel de la construction de 100 complexes scolaires dans cinq régions du pays.

Prévu pour se tenir ce dimanche 16 juin à Ouagadougou, le congrès extraordinaire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), qui avait pour but la relecture des textes fondamentaux du parti afin de régulariser la composition du bureau politique national aux statuts, a été suspendu par une décision judiciaire le vendredi 14 juin 2019.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé