Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal

Les membres du conseil d’orientation de l’Autorité supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) ont rendu une visite de courtoisie au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, ce vendredi en fin de matinée.

La première session du Cadre de Concertation du Premier Ministère (CCPM) de l’année 2019 s’est déroulée ce jour 23 mai 2019 sous le thème : « Le Premier Ministère face aux enjeux de la mesure de performance ». Présidée par le premier responsable de l’institution, Christophe Joseph Marie Dabiré, cette activité avait pour objectif de faire le point de la situation d’exécution des activités au cours de l’année 2018 et d’adopter les rapports d’évaluation des performances des années 2017 et 2018.

Ce jeudi 23 mai 2019 s’est tenu le point de presse du gouvernement. Il a été animé essentiellement par les ministres en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro et de la Santé, Léonie Claudine Lougué sur les questions qui minent leurs départements respectifs. Le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou s’est penché quant à lui sur les questions d’actualités.

A quelques jours du premier anniversaire du rétablissement des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine, l’ambassadeur Li Jian a animé ce jeudi 23 mai 2019 une conférence de presse. Objectif : faire le point sur l'état de la coopération bilatérale et des réalisations effectuées par son pays sur le sol burkinabè durant ces douze mois.

Sur le débat qui concerne l’implantation du Centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso dans une partie de la forêt de Kua, le chargé de communication de l’ambassade de Chine au Burkina Faso, Wang Bowei, a affirmé, au cours d’une conférence de presse,  que c’est de façon unanime que le site de Kua a été choisi. La Chine dit n’avoir pas imposé de site et fait savoir qu’elle pourrait accepter n’importe quel autre site qui lui serait proposé. 

L’ambassade de Chine au Burkina Faso a rencontré la presse ce mercredi 22 mai 2019 en son sein à Ouagadougou pour échanger principalement avec elle sur le projet de construction du Centre hospitalier universitaire de Bobo-Dioulasso sur le site de la forêt de Kua qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

La Cour de cassation française s'est penchée mardi sur le recours de François Compaoré contre son extradition vers le Burkina Faso, où le frère de l'ex-président est mis en cause dans l'assassinat, en 1998, du journaliste Norbert Zongo, rapporte Jeune Afrique.

Crédit photo : Jean GUELGA

C'est au cours d'une cérémonie très bien animée et rythmée, aux couleurs des sonorités gourmantché par des artistes du terroir le mardi 21 mai 2019 à Fada N'Gourma que Siméon Sawadogo, ministre d'État en charge de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, a procédé à l'installation du lieutenant-colonel de gendarmerie Saïdou Toussaint Prosper Sanou dans sa fonction de Gouverneur de la région de l'Est.

En août 2017, un camion a écrasé 4 personnes sur la circulaire

Après des accidents mortels causés par des camions dans la ville de Ouagadougou,  la mairie de la commune de Ouagadougou a pris, mardi 7 mai 2019, un nouvel arrêté portant «réglementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourds dans la Commune de Ouagadougou». Désormais ces véhicules sont autorisés à circuler dans la capitale entre 22h et 5h du matin sur certains axes. Ce qui n’est pas du goût des chauffeurs routiers, qui réclament l’accès au boulevard circulaire à toute heure. Une rencontre initiée par la mairie le 21 mai 2019 n’a pas permis de concilier les positions, selon ce communiqué de la marie. 

Suspendue depuis 2017, la traditionnelle rencontre entre le gouvernement et les syndicats des travailleurs devait reprendre ce mardi 21 mai 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre devait permettre la reprise des négociations sur les préoccupations du monde syndical afin de «calmer la tension sociale». Mais contre toute attente, le dialogue a été interrompu ce jour même par les syndicats des travailleurs.

Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Ma Zhaoxu, a dit jeudi devant le Conseil de sécurité qu'il est nécessaire de renforcer le soutien apporté à la force conjointe G5 Sahel.

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la composante police de la force conjointe du G5 Sahel, une délégation du secrétariat permanent du G5 Sahel, accompagnée du Directeur général de la Police Nationale du Burkina Faso, par ailleurs président en exercice de la composante police, a séjourné à Lyon au siège de l’OIPC-INTERPOL du 15 au 17 mai 2019 pour la signature d’un protocole d’accord.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé