Aujourd'hui,
URGENT
Justice: le procureur du Faso se défend d'avoir voulu humilier l'homme d'affaires Inoussa Kanazoé.
Paludisme : environ 9,8 millions de cas de  enregistrés au Burkina au cours de l'année 2016 (PNLP). 
Santé: le paludisme a tué, l'an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina (PNLP).
Ouaga : des commerçants manifestent devant le palais de justice pour demander la libération de l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé.
Enseignement : le Président du Faso offre 3025 livres d’une valeur de 56 millions de F CFA aux universités publiques du Burkina Faso.
France: le candidat des Républicains, François Fillon, appelle à voter pour Macron au second tour.
France: Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de la présidentielle  (Estimation).
Football:  le président de la FBF, Sita Sangaré,nommé membre de la commission de développement de la FIFA.
Immigration: partis en Libye à la recherche de l’eldorado, 154 burkinabè ont été rapatriés ce 20 avril au Burkina.
Médias: après 4 ans d’interruption, la radio rurale a officiellement redémarré ses activités, le 20 avril 2017.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est rentré de Paris dans l’après-midi du 15 avril 2017, au terme d’une visite officielle. A l’aéroport international de Ouagadougou, il a dressé le bilan de son séjour dans la capitale française.

Voici en intégralité le discours sur la situation de la Nation prononcé par le Premier ministre Paul Kaba Thièba ce vendredi 14 avril 2017 devant la représentation nationale.

Ceci est un communiqué de presse sur l’audience accordée à la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder) par l’ancien président burkinabè, Blaise Compaoré.

La Haute Cour de Justice va statuer sur le dossier de l’insurrection populaire, le jeudi 27 avril 2017 à 9 heures dans la salle d’audience du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, selon ce communiqué de presse.

L’ambassadeur-représentant du Burkina Faso auprès de l’Union européenne à Bruxelles Mme Jacqueline Marie Zaba/Nikiéma a présenté vendredi 7 avril 2017 ses lettres de créance au président du Conseil européen M. Donald Tusk, également président de l’Europgroupe et au président de la Commission européenne M. Jean-Claude Juncker.

Ce dimanche 9 avril 2017, deuxième jour de sa tournée, le ministre en charge de la Sécurité était dans les régions du Nord et du Sahel.

Le 31 mars dernier, 16 conseillers municipaux -sur les 28 que compte l’arrondissement 3 de Ouagadougou- ont déposé une motion de défiance à l’encontre du maire Rainatou Ouédraogo, l’accusant de mauvaise gestion des affaires publiques, d’enrichissement illicite, de détournement. Pour se défendre, le maire et ses collaborateurs ont animé une conférence de presse le 7 avril 2017.

Le sergent-chef Aly Sanou a été condamné ce jeudi 6 avril 2017 à 17 ans de prison ferme pour complot militaire par le tribunal militaire de Ouagadougou. Même tarif ainsi pour le sergent Ollo Stanislas Sylvère Poda.  Treize autres inculpés ont écopé de 10 ans d’emprisonnement pour le même motif. Deux accusés ont été relaxés, dont le seul civil groupe Sabkou Yago, qui était poursuivi pour recel de malfaiteurs.

Le tout premier gouvernement panafricain a été dévoilé le 29 Mars 2017 par le Think Tank Kuzaliwa Upya basé en Afrique du sud.  Le ministre burkinabè de la Sécurité, Simon Compaoré, figure dans ce gouvernement de 40 membres et "dirigé" par le Premier ministre Algérien, Abdel Malek Sellal.

L’Union pour le progrès et le changement (UPC-Opposition) est contre la hausse des prix des loyers, des espaces et des immeubles appartenant à la commune. Selon cette déclaration, le parti du chef de file de l’opposition votera contre cette mesure, lors de la session du conseil municipal ce vendredi.

« Le cadre de concertation du Chef de file de l’Opposition politique a tenu une réunion ordinaire le mardi 04 avril 2017 à 18 heures, à Ouagadougou. Présidée par le Chef de file de l’Opposition, M. Zéphirin DIABRE, cette réunion avait pour ordre du jour :

Des députés du Conseil national de la Transition (CNT), réunis au sein d’un comité de veille, ont animé une conférence de presse ce mercredi 5 avril 2017 à Ouagadougou. L’objectif était de présenter ce comité d’initiative parlementaire de veille, ses objectifs et activités aux hommes de media et donner leur analyse sur la question de la Constitution à laquelle ils ont participé à sa réflexion.