Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

Se sentant visé par le communiqué de la Nafa qui le rendrait responsable de la dégradation de l’état de santé du général Djibril Bassolé, actuellement détenu pour son implication présumé dans le putsch de 2015, le MPP, parti au pouvoir, répond. 

«Une délégation de la Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation nationale (Coder) conduite par son président, Maitre Gilbert Noël Ouédraogo, a rencontré ce lundi 27 février 2017, la Coalition des Forces Démocratiques pour un vrai Changement (CFDC) au bureau du Président Zéphirin Diabré. La Coder, initiatrice de la rencontre, est venue informer la CFDC de sa démarche relative à la réconciliation nationale.

Le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba a reçu en audience une délégation du Parlement allemand, le lundi 27 février 2017.

La Nouvelle alliance du Faso (Nafa) s’alarme, dans la déclaration suivante, de l’Etat de santé de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé , incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca) pour son implication présumée dans la tentative de putsch contre les autorités de la transition en septembre 2015. Le parti réclame son évacuation à l’étranger pour des soins médicaux appropriés.

Boureima et Vinsou Sanou. (Photo SM)

Une fête en l’honneur du maire de Bobo-Dioulasso, Boureima Sanou. C’était le samedi 25 février 2017 au village de Léguéma, son patelin.

Ph: Burkina24

Un dialogue direct sans langue de bois, c’est ainsi que l’on pourrait qualifier cette rencontre entre le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, et les structures syndicales ce samedi 25 février 2017. Il s’agissait pour le chef du gouvernement d’évoquer la question récurrente de la grogne sociale conduisant à la tenue «intempestive» de grèves. Cette situation décriée par le Premier ministre paralyse  selon lui  l’administration publique et est susceptible d’hypothéquer le développement du Burkina Faso.

Une vue du présidium. (Photo SM)

Présent à Bobo-Dioulasso au cours des premières journées parlementaires du groupe UPC, Zéphirin Diabré, le chef de file de l’opposition politique s’est prononcé sur le nouveau gouvernement burkinabè ce jeudi 23 février 2017. Sans langue de bois, il a émis des réserves quant à l’efficacité de la nouvelle équipe gouvernementale…

Suite au remaniement gouvernemental intervenu le lundi 20 février dernier, Ablassé Ouédraogo, le président de Le Faso Autrement, dans cette déclaration postée sur sa page Facebook, a indiqué que « ce gouvernement ressemble d’ailleurs fort à de la provocation vis-à-vis des burkinabè ».

A la sortie de leur prise de contact avec le président du Faso et le Premier ministre ce mardi 21 février 2017, quelques ministres du gouvernement remanié se sont prononcés au micro de Fasozine. Pour ces derniers, c’est un honneur de se voir confier une mission gouvernementale mais aussi un défi important à relever compte tenu du contexte national.

La tombe de l’étudiant en médecine, Boukary Dabo, disparu en mai 1990, a été localisée aux encablures de la ville de Pô, selon une annonce faite ce mardi par un des avocats qui suit le dossier.

Le remaniement ministériel, tant attendu depuis deux mois, est finalement intervenu ce lundi 20 février 2017 avec quelques réaménagements dont le départ de deux ministres et l’arrivée de cinq autres. Il y a eu aussi la rotation de quelques postes ministériels. Sur la question, voici les avis de certaines personnalités.

Fraîchement (re) nommés hier lundi 20 février, les membres du deuxième gouvernement de Paul Kaba Thiéba ont eu ce mardi 21 février 2017 au palais de Kosyam, leur première prise de contact avec le président du Faso et le Premier ministre. Le chef du gouvernement, à l’issue de cette brève rencontre avec sa nouvelle équipe (deux départs et cinq entrants), a expliqué à la presse les raisons de ce qu’il a appelé  de « réajustement technique ». Et pour lui, il a procédé à ce réajustement « les mains libres et en toute liberté ».

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé