Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

Le mouvement «Brassard noir» a organisé une conférence de presse ce samedi 22 avril. L’objectif était centré sur la tenue du procès du 27 avril prochain contre le dernier gouvernement du régime Compaoré pour son rôle présumé dans les évènements des 30 et 31 octobre 2014.

Dans le cadre de ses missions d’accompagnement des médias dans le traitement de l’information liées aux questions sécuritaires, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a mis en place un programme d’urgence sur le thème «Médias et sécurité» à la suite de rencontres d’échanges qu’il a organisées avec les media et les Forces de défenses et de sécurité. La cérémonie du lancement officiel dudit programme a eu lieu ce vendredi 21 avril à Ouagadougou.

Après trois mois passés à la tête de la Coalition  pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder), Gilbert Noel Ouédraogo de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération /Rassemblement Démocratique Africain (ADF/RDA) a cédé ce jeudi 20 avril 2017 la présidence tournante de la coalition à Rasmané Ouédraogo de la Nouvelle Alliance du Faso (Nafa). Au cours de cette séance, les responsables des partis membres sont revenus sur le bilan des actions de ladite coalition et ont répondu aux questions des journalistes.

L’opposition politique burkinabè regroupée derrière le cadre de concertation du Chef de file de l’opposition (CFOP) a décidé de réunir ses militants et sympathisants le samedi 29 avril prochain à la Maison du peuple de Ouagadougou pour un meeting pour partager avec eux son analyse de la situation nationale et évoquer les perspectives de son combat démocratique. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse ce jeudi 20 avril au siège du CFOP.

Les premiers responsables de l’Unapol, (Union-Police nationale) face à la presse ce mercredi 19 avril 2017, ont mis en garde le ministre de la Sécurité par rapport à d’éventuelles sanctions contre les policiers qui refusent d’assurer les services payés. « Si il y a une tentative de sanctionner et de rudoyer ceux qui ont eu le courage de revendiquer ce qui leur est dû, les conséquences seront incontrôlables », a indiqué le commissaire Wakilou Senou, secrétaire général de l’Unapol.

La Haute Cour de Justice va statuer sur le dossier de l’insurrection populaire, le 27 avril 2017. A la barre, sont conviés les membres du dernier gouvernement du Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao, y compris Blaise Compaoré en tant que ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, poursuivis pour « complicité d’homicide volontaire » et « coups et blessures volontaires » lors de l’insurrection populaire. Pour l’ancien parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) il s’agit d’un règlement de comptes.

Depuis ce matin, les éléments du Groupement de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) de Wayalghin observent un mouvement d’humeur lié à la question du service payé. Suite à ce mouvement d’humeur, l’Union police nationale, à travers un communiqué, appelle l'autorité politique à régler le problème de toute urgence.

Du 17 au 21 avril prochain se tient dans la capitale burkinabè, l’exercice African partnership flight 2017. 10ème du genre, la cérémonie d’ouverture a eue lieu ce mardi 18 avril sous la présence des différents corps des forces armées du Burkina Faso et des Etats unis d’Amérique.

A travers ce communiqué de presse, le chef de file de l’opposition politique a indiqué que la récente mission de la Coder en Côte d’Ivoire n’engage que la structure et non l’opposition politique. « Les actes posés ou les propos tenus par les membres de la Coder  n’engagent ni le Chef de file de l’Opposition, ni l’Opposition politique dans son ensemble. Ils engagent la Coder » peut on lire dans ledit communiqué.

Conformément à l’article 109 de la Constitution, les députés de la 7ème législature ont accueilli ce vendredi 14 avril à l’hémicycle, le Premier ministre Paul Kaba Thiéba pour son discours sur la situation de la Nation. Pendant 2 heures et 45 minutes, le chef du gouvernement a passé en revue toutes les actions de son gouvernement par secteur d’activité. A l’issue de son exposé, quelques députés ont donné leurs avis.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est rentré de Paris dans l’après-midi du 15 avril 2017, au terme d’une visite officielle. A l’aéroport international de Ouagadougou, il a dressé le bilan de son séjour dans la capitale française.

Voici en intégralité le discours sur la situation de la Nation prononcé par le Premier ministre Paul Kaba Thièba ce vendredi 14 avril 2017 devant la représentation nationale.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé