Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

Le Burkina Faso pourrait, dans les jours à venir, se doter d’un ministère entièrement dédié à la Sécurité. En échangeant avec les «Twittos» ce mercredi, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a laissé entendre que la question sera prise en compte dans la réorganisation gouvernementale.

Le colonel-major Oumarou Sadou a été nommé chef d’Etat-major général des armées. Il remplace le général Pingrenoma Zagré, nommé sous la Transition. Répondant à une question sur Twitter, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a estimé que cette décision "s'inscrivait dans le cadre de la réorganisation des Forces armées."

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré,  répondra aux questions des internautes burkinabè via le réseau social Twitter ce mercredi 28 décembre 2016 de 19 h à 20 h. Le lendemain jeudi 29 décembre, il sera cette fois ci face à la presse nationale pour une interview bilan de ses douze mois passés à la tête de l’Etat.

Le million de francs CFA offert à chaque député n’est pas destiné à la fête comme le laissait entendre la rumeur, mais à les appuyer pour rendre compte du travail parlementaire aux populations à la base. C’est le teneur d’un communiqué de l’Assemblée nationale, qui réagit ainsi aux dites rumeurs. 

Le million de francs CFA offert à chaque député n’est pas destiné à la fête comme le laissait entendre la rumeur, mais à les appuyer pour rendre compte du travail parlementaire aux populations à la base. C’est le teneur de ce communiqué de l’Assemblée nationale, qui réagit ainsi aux dites rumeurs. 

Selon cette déclaration du mouvement Le Balai citoyen, « le président de la commission constitutionnelle, Halidou Ouédraogo, serait revenu de manière unilatérale sur la décision arrêtée de manière consensuelle au niveau de la plénière de la commission constitutionnelle de supprimer le tribunal militaire». Par conséquent, ledit mouvement interpelle les membres de la commission à rester fidèles à leurs devoirs et leurs prérogatives.

 

L’Union d’action syndicale (UAS) se souvient, dans la déclaration qui suit, de l’historique grève des 17 et 18 décembre 1975. Il rappelle les évènements ayant conduit à ce mouvement, ainsi que sa position sur la situation actuelle que connait notre pays. 

Zéphirin Diabré, le Chef de file de l'opposition

Le Cadre de concertation du Chef de file de l’opposition (CC/CFOP) a tenu une réunion ordinaire le mardi 20 décembre 2016 à Ouagadougou, selon ce communiqué de presse.

C’est avec une profonde amertume que l’Opposition politique burkinabè a suivi les événements qui ont eu lieu à Nassoumbou le 16 décembre 2016, au cours desquels  douze de nos valeureux soldats ont été tués et quatre autres blessés, et des locaux et du matériel ont été incendiés.

13 minutes de « Silence Média », c’est à travers une telle démarche que le comité d’organisation du festival Ciné droit libre, en collaboration avec des organisations professionnelles de médias, a tenu à commémorer l’assassinat de Norbert Zongo, ce mardi 13 décembre 2016. Ce sit-in silencieux s’est tenu devant l’entrée principale du palais de justice de Ouagadougou.  Tout en protestant dans le silence absolu « contre la lenteur de la justice dans cette affaire », les manifestants ont remis au Procureur Faso un mémorandum.

 

Le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l’impunité et pour les libertés (CCVC) ont commémoré ce mardi 13 décembre 2016 à Ouagadougou, le 18 anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo et ses trois compagnons. Dépôt de gerbes au cimetière de Gounghin et marche meeting ont constitué les actes du souvenir de ce triste anniversaire.

Le cyber activiste Naïm Touré aurait été convoqué par les gendarmes dans l’après-midi du lundi 12 décembre 2016, «pour affaire le concernant». A la brigade de gendarmerie de Bendogo, à Ouagadougou, où il s’est rendu, il a été placé en garde à vue pour divulgation de secret militaire. Selon le tribunal militaire, il a été remis en liberté ce mardi.

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé