Aujourd'hui,
URGENT
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial

Porté au perchoir de l’Assemblée nationale du Burkina Faso le 30 décembre 2015, la notoriété de Salifou Diallo — qui nous a quittés ce matin à Paris — n’est plus à faire. Dans le long périple que fut son parcours politique, son débarquement du gouvernement, en 2008, reste sans doute l’un des tournants les plus marquants de l’héritage qu’il lègue à la nation. Il avait alors suggéré d’aller «vers un régime parlementaire, qui nous éviterait une patrimonialisation de l’Etat». Retour sur cette étape à travers l’éditorial publié pour la circonstance, en juillet 2009, par fasozine.com.

Porté à la tête de l’Assemblée nationale le 30collaborateur, puis de la victoire, le 29 novembre 2015, de Roch Marc Christian Kaboré à l’élection présidentielle, s’est éteint ce 19 août à Paris.

Salifou Diallo, président du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) et également président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, a tiré sa révérence ce 19 août à Paris. Pour bon nombre de personnalités du pays, c’est une grande perte pour la Nation.

Le président de l’Assemblée nationale du Burkina, Salif Diallo, est décédé, selon un communiqué du gouvernement. Le décès est survenu à Paris ce 19 août.

Quatre jours après l’attaque du restaurant Aziz Istanbul qui a fait 18 morts, les familles ont commencé à enlever les corps de leurs proches de la morgue du district sanitaire de Bogodogo pour inhumation. C’est ainsi que dans l’après-midi du jeudi 17 août, Isidore Nonga Zongo, l'une des victimes, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Gounghin en présence d’amis, parents, connaissances et collaborateurs.

A l’appel de plusieurs personnalités de la société civile, du showbiz, du monde des affaires et de la politique, une marche silencieux aura lieu ce samedi 19 août 2017 à Ouagadougou en signe de solidarité avec les familles des 18 morts et des blessés de l’attaque terroriste du café restaurant Aziz Istanbul du 13 août dernier.

Le président guinéen et par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine (UA), Alpha Condé, était en visite au Burkina Faso. Arrivé à l’aéroport de Ouagadougou ce jeudi 17 août 2017 aux environs de 16h10, il a été accueilli par le président du Faso, Roch Kaboré. Ce déplacement d’Alpha Condé avait pour but d’exprimer le soutien de tout un continent à l’endroit du Burkina Faso.

Aminata Sana/Congo, le nouvel ambassadeur du Burkina Faso auprès de la République de Chine (Taiwan), a présenté le 14 août ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères, David Lee.

Ce communiqué du procureur du Faso publié ce 16 aout 2017 établit le bilan de l’attaque contre le restaurant Istanbul et invitent les familles qui le souhaitent à enlever les corps de leurs proches tombés sous les balles des terroristes ce 16 août à partir de 15h.

Depuis l’attaque du restaurant Aziz Istanbul le 13 août dernier, la chaine de solidarité ne cesse de se manifester afin d’apporter un soutien multiforme aux blessés. Sa majesté le Mogho Naaba Baogho, grand acteur de la cohésion sociale entre les fils et filles du pays, ne pouvait rester en marge de cet acte horrible. Ce mercredi 16 août 2017, une délégation de Sa Majesté, conduite par le Samana Kassanga est allée apporter son soutien aux blessés et encourager le personnel de l’hôpital Yalgado. Elle a remis une somme de 500 000 francs CFA pour la prise en charge des blessés.

Cette photo aurait été prise quel

Dans l’attaque du café Istanbul dimanche dernier, deux Koweïtiens et deux des trois Burkinabè qui les accompagnaient ont été tués. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook et signé de son premier vice-président, El Hadj Oumarou Zoungrana, le Conseil des Oulémas et des Sages du Mouvement sunnite au Burkina Faso précise quelques détails de leur court séjour au Burkina Faso.

Professeur titulaire de philosophie, directeur de l’Ecole doctorale des Lettres, Sciences humaines et Communication, coordinateur national du mouvement des intellectuels du Manifeste pour la liberté, Mahamadé Savadogo analyse ici l’action des Organisations de la société civile en politique.