Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

Une session du conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso, a été reportée jeudi, à cause du boycott  de conseillers municipaux, reprochant au maire Bourahima Sanou, sa présumée proximité avec des sociétés immobilières.

Le cortège du président du Conseil supérieur de la communication (CSC),  Matthias Tankaono, est tombé dans une embuscade dans la région de l'Est ce dimanche 12 juillet 2020. 

Dans sa forme, le rapport est un document de 25 pages allant de l’introduction à la conclusion, sans tenir compte des annexes (8 annexes). C’est un document qui pose le contexte de la tournée des députés jusqu’aux recommandations en passant par un résumé des différents constats sur le terrain. Ce qu’il faut retenir est que, la partie recommandation, dont un élément fait tant couler tant d’encre et de salive, constitue 04 pages (21-24).

Sans surprise, le chef de l’État burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, a été officiellement investi par son parti, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), samedi 11 juillet, pour briguer un nouveau mandat à la présidentielle de novembre 2020.

La représentation nationale fait l’objet de nombreuses critiques depuis qu’elle a remis, mercredi 8 juillet 2020, un rapport sur la situation sécuritaire du pays, assorti d’une recommandation de report des élections législatives. Dans l’optique de parvenir à une résolution de la question, les deux composantes du comité de suivi du dialogue politique se sont rencontrées, ce vendredi 10 juillet 2020 à Ouagadougou, sous l’égide du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale. A l’issue de la rencontre, les deux parties ont décidé à l’unanimité du maintien de l’échéance d’une élection couplée telle que prévue.  

Dans cette déclaration, l’Union européenne au Burkina Faso évoque le meurtre du maire de Pensa (Centre-Nord) et le récent rapport de Human rights watch évoquant de possibles exactions des forces de défense et de sécurité burkinabè dans la région du nord.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a donné son sang ce matin, lors d’une opération de collecte organisée à la présidence du Faso, par l’association S.O.S Sang et le Centre régional de transfusion sanguine du Centre. 

L’Alliance pour la démocratie et la fédération /Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) n’est pas d’accord pour un  report des élections législatives d’un an, pour des raisons d’insécurité, comme proposé par un rapport de l’Assemblée nationale.  

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu cet après-midi, une délégation de parlementaires conduite par le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé. Elle a remis au chef de l’Etat, le rapport sur la tournée des députés dans les cinq régions les plus touchées par l’insécurité.

Adama Kanazoé, président de l'AJIR a remis sa démission de son poste de Conseiller spécial au président du Faso «pour se mettre à la disposition de la justice et surtout se consacrer à sa formation politique», annonce son parti.

Le  Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly est décédé suite à un malaise au cours du Conseil des ministres ce mercredi 8 juilet 2020. 

L'officier ayant conduit l'opération entrainant la mort de 7 personnes près de Tanwalbougou le 29 juin a été́ relevé́ et mis aux arrêts, selon nos confrères de radio Omega qui cite des sources militaires.