Aujourd'hui,
URGENT
Royaume-Uni: 39 corps retrouvés dans un camion dans l'Essex
Tunisie: Kaïs Saïed investi président de la République
Israël: Benny Gantz chargé de former une coalition gouvernementale
Justice: l'audience sur les intérêts civils du procès du coup d'Etat manqué de septembre 2015 ouverte ce 22 octobre renvoyée au 29 octobre
Burkina: la police alerte sur une «nouvelle forme d’arnaque à l’emploi»
Turquie: plusieurs maires pro-kurdes arrêtés pour «terrorisme»
Kongoussi: neuf civils tués à Zoura (AIB)
France: les juges antiterroristes ont terminé leur enquête sur le 13-novembre
Football: les Étalons locaux sont qualifiés pour le CHAN 2020 après leur match nul (0-0) contre le Ghana
Burkina: plus de 800 mille personnes affectées par l'insécurité (gouvernement)

image d'archives

La troisième session ordinaire du bureau politique national du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP)  s'est tenue le samedi 28 septembre 2019 à Ouagadougou.  Cette session ayant réuni les membres de bureau des différentes provinces, avait pour objectif « de passer en revue l'actualité nationale en vue d'informer les membres et de recevoir leurs diverses préoccupations ». Les mouvements d'humeur  en l’occurrence celui du secteur de  la santé ont été examinés par les participants.

Lancé officiellement le 28 septembre 2019 à Ouagadougou, le Mouvement pour le Burkina du Futur (MBF), nouveau parti dont l’emblème est le bélier dit vouloir travailler à l’unité nationale.

«Face à la chienlit dans la gestion du pouvoir, restons mobiliser pour un changement véritable». C’est sous ce thème que s'est tenu le deuxième congrès ordinaire du mouvement Citoyen africain pour la renaissance (CAR) le week-end dernier à Ouagadougou. Un congrès qui a permis au mouvement de renouveler ses instances dirigeantes et d'appeler le général Yacouba Isaac Zida, ancien Premier ministre sous la Transition, à rejoindre le pays pour la conquête du pouvoir en 2020.

Le jeudi 26 septembre 2019, l’Ambassade de la République populaire de Chine et le ministère burkinabè des infrastructures ont co-organisé un séminaire sur le parcours des infrastructures de la Chine. Les participants ont eu l’occasion de s’imprégner des grandes avancées tant techniques que technologiques de la Chine dans ledit domaine et de scruter la perspective d’une collaboration plus étroite.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présenté la situation sécuritaire de son pays, ce 26 septembre 2019, devant la Commission de consolidation de la paix de l’Organisation des Nations unies. Roch Marc Christian Kaboré a salué de la tenue de cette réunion consacrée à son pays qui traverse une situation sécuritaire et humanitaire sans précèdent.

L’ambassade d’Arabie Saoudite a célébré sa 89e fête nationale le 23 septembre 2019 à Ouagadougou. Aux côtés des autorités burkinabè, le Dr Waleed Alhamoudi, ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite près le Burkina Faso a indiqué le royaume connait une renaissance et un essor inégalé dans tous les domaines dans le but de réaliser le plan "Vision 2030". Un programme de réformes socio-économiques mis en place par le gouvernement saoudien comprenant des objectifs stratégiques pour faire du royaume, un modèle réussi et novateur à tous les niveaux.

 Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) à l’issue de son congrès extraordinaire tenu le dimanche 22 septembre 2019 à Ouagadougou a procédé à l’exclusion de 17 de ses militants dont plusieurs cadres et la suspension d’une dizaine de personnes. Achille Tapsoba, 1er Vice-président de l’ex parti au pouvoir a expliqué les raisons de ces sanctions ce mardi 24 septembre au cours d’un point de presse tenu à Ouagadougou.

Le président du Faso, Roch Marc Christian a fait sa déclaration en début d’après-midi de ce mardi, à la tribune des Nations unies, dans le cadre du débat général de la 74e session ordinaire de l’Assemblée générale. Dans son message, le chef de l’Etat a présenté la situation sécuritaire au Burkina Faso et dans la sous-région, et les mesures prises par le gouvernement burkinabè en vue d’offrir de meilleures conditions de vie aux populations. Cette tribune a été également le lieu pour le président du Faso, de donner la position de son pays sur les grandes préoccupations de l’heure.

L'opposition politique a tenu son  traditionnel point  de presse ce  mardi 24 septembre 2019  à son siège de Ouagadougou. Les échanges ont été animés par Yumanli lompo, président du PNDS et Amadou Diemdioda Dicko, 4e vice-président de l’UPC. L'ordre du jour portait sur les nouvelles du front anti-terroriste, les concours directs de la fonction publique, la rentrée scolaire 2019, la tenue du forum national de la jeunesse et les propos du ministre de la fonction publique à l’encontre de la presse.

Le Burkina Faso réalisera cette année le 5ème Recensement général de la population et de l'habitation (RGPH) qui sera couplé à la première phase du recensement de l'agriculture. Cette opération, qui se déroule 13 ans après le dernier recensement, permettra au pays de disposer d'outils statistiques actualisés, de souveraineté et d'aide à la prise de décision. La cérémonie officielle de lancement a eu lieu ce lundi 23 septembre 2019 à Ouagadougou en présence du Premier ministre Christophe Dabiré.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a pris part ce lundi matin, au Sommet Action Climat (Sommet des Nations Unies sur le Climat), aux côtés de ses pairs d’environ 60 pays. Ce sommet, organisé à la veille de l’ouverture de la 74e Assemblée générale des Nations unies, sur initiative du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, vise à proposer des solutions en vue de relever les défis qu’imposent les changements climatiques.

L'ex parti au pouvoir au Burkina Faso, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a exclu ce dimanche en marge de son congrès extraordinaire certains de ses militants et non des moindres comme Mahamadi Lamine Kouanda, Léonce Koné,Salia Sanou,Ambroise Tapsoba,Gnama Paco Drabo,Roukièta Seni Sow et le député Daniel Rasmané Ouédraogo.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé