Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

Rentré fraîchement de sa visite officielle en Chine, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré ne pouvait rester indifférent face à la question sécuritaire qui suscite de nombreuses questions, notamment dans la région de l’Est. A cet effet, il a convoqué ce samedi 8 septembre 2018 au palais de Kosyam, le conseil supérieur de la défense. Cette rencontre avait pour objectif d’ « examiner la situation préoccupante sécuritaire dans notre pays, en particulier dans la zone de l’Est ». Au terme des discussions, le chef suprême des armées se veut rassurant quant aux dispositions qui seront prises incessamment en vue « d’éradiquer ce fléau » qui endeuille la Nation.   

Image d'illustration

Du 23 juillet au 4 août dernier, les services techniques du ministère de l’Education nationale ont effectué une visite de recensement des structures privées d’éducation et d’enseignement sur le territoire national. De cette mission, il ressort que 649 établissements ne répondent pas aux conditions édictées par les cahiers de charges. L'annonce a été faite au cours d'une conférence de presse ce vendredi 7 septembre 2018 à Ouagadougou par le ministre Stanislas Ouaro.

L’Union pour le progrès et le changement(UPC) a tenu un point de presse ce jeudi 6 septembre 2018 à son siège à Ouagadougou. Etaient à l’ordre du jour : le fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), la situation sécuritaire et l’éventuelle légalisation de l’avortement au Burkina Faso.

Dans un communiqué administratif du gouvernorat de Fada N’gourma rendu public par nos confrères de la RTB 2 de cette localité, le gouverneur invite les populations à observer une plus grande prudence lors de leurs déplacements et à surtout signaler toute activité suspecte aux forces de sécurité.

Du 30 aout au 5 septembre 2018, Roch Marc Christian Kaboré a séjourné en Chine pour une visite d’Etat, suivie d’une participation au Forum de la coopération sino-africaine (Focac). Ce mercredi 5 septembre 2018, il a tiré le bilan de son séjour. Morceau choisi. 

Du 30 aout au 5 septembre 2018, Roch Marc Christian Kaboré a séjourné en Chine pour une visite d’Etat, suivie d’une participation au Forum de la coopération sino-africaine (Focac). Ce mercredi 5 septembre 2018, il a tiré le bilan de son séjour. Morceau choisi. 

Interpellée le mercredi 29 aout 2018 à son domicile, Safiatou Lopez a été présentée à un juge d’instruction hier lundi 3 septembre 2018. C’est à la suite de cette comparution, qu’elle a été déférée à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca).

Le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (Cisag) a tenu une conférence de presse à Ouagadougou ce mardi 4 septembre 2018. Au cours de cette rencontre, il a été question de la situation sécuritaire difficile dans le pays et du nouveau code électoral adopté le 30 juillet dernier.

Ceci est la déclaration du chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré sur la journée nationale de protestation contre la gouvernance de la majorité présidentielle que l’opposition politique organise le samedi 29 septembre 2018.

Image d'illustration

L’opposition politique burkinabè, rassemblée autour de son chef de file, a annoncé, à travers une déclaration solennelle ce mardi 4 septembre 2018 en son siège, une journée nationale de protestation par une marche-meeting le samedi 29 septembre 2018.

Image d'illustration

Dans cette déclaration parvenue à notre rédaction, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) donne sa lecture sur la situation nationale : des attaques à répétition contre les forces de sécurité à l’arrestation de Safiatou Lopez en passant par « les bavures policières inacceptables ».

La journée du dimanche 2 septembre 2018 a été très active pour le président Roch Marc Christian Kaboré et sa délégation qui séjournent en ce moment en Chine. Elle a débouché sur la signature de deux accords.

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé