Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

©DCPM/MENAPLN

Selon cette dépêche de l'Agence d'information du Burkina (AIB), le gouvernement burkinabè et les syndicats de l’éducation se sont entendus ce vendredi 3 mai, pour la rédaction du statut valorisant de l’enseignant, mais la levée ou non du sit-in, en cours depuis une semaine, n’a pas été précisée. 

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) annonce une grève de 96 heures allant du mardi 21 au samedi 25 mai 2017 à 6 heures 59 minutes suivie d’un boycott des gardes et permanences du samedi 25 mai au lundi 3 juin 2019. Dans ce préavis de grève adressé au président du Faso, le syndicat explique que ce mouvement d’humeur a pour objectif de faire respecter concrètement le protocole d’accord gouvernement-Syntsha du 13 mars 2017.

Ceci est un compte rendu de la première session ordinaire du Bureau exécutif national de l'Alliance pour la Démocratie et la Fédération - Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA). Plusieurs sujets ont été abordés y compris celui sur la situation nationale.

Le Burkina Faso célèbre ce 3 mai 2019, la journée mondiale de la liberté de la presse à l’instar des autres pays du monde. « Médias et élections dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire au Burkina » est le thème retenu. A cet effet, voici le message de Remis Fulgance Dandjinou, ministre en charge de la Communication.

Dans le cadre de sa visite de 48 heures au Burkina Faso, la chancelière allemande Angela Merkel a eu une rencontre d’échanges avec les étudiants de l’université Joseph Ki-Zerbo ce jeudi 2 mai 2019. Face aux étudiants, la chancelière allemande tout en reconnaissant que le Burkina est une démocratie ouverte avec une société civile très forte, a invité les différents acteurs de la vie politique burkinabè à se donner la force pour se réconcilier. Voici l’essentiel des échanges.

A l'occasion de son entrevue avec la Chancelière allemande, Roch Marc Christian Kabore a saisi cette opportunité pour demander aux puissances occidentales de s'assumer en Libye car pour lui, elles sont responsables de la situation actuelle au pays. 

Après un bref entretien à sa descente d'avion avec le chef du gouvernement burkinabè Christophe Dabiré, la Chancelière allemande Angela Merkel et sa délégation ont été aussitôt reçu au palais de Kosyam par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

©présidence du Faso

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a procédé ce lundi dans la commune rurale de Saponé, province du Bazèga, au lancement de la campagne de vaccination au cours de la 2e année de vie. Cette campagne s’inscrit dans le cadre de la 9e édition de la semaine africaine de la vaccination, placée cette année sous le thème : « Protégés ensemble : les vaccins, ça marche ».

Ceci est le message du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la protection sociale à l'occasion de la journée internationale du Travail.

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de l’Inde au Burkina Faso, Vijah Singh Chauhan, a présenté ce mardi dans la matinée, ses lettres de créance au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Le diplomate indien qui a pour résidence Ouagadougou, a pour mission de travailler à renforcer la coopération entre les deux pays.

Le dialogue politique annoncé entre le président du Faso et la classe politique, les récentes mesures visant à mettre fin au mouvement  des agents du ministère de l'Economie, des Finances et du développement, l'affaire dite négociations du président Kaboré avec les djihadistes et la réaction des acteurs politiques de l'opposition, tels sont les points sur lesquels l’Alliance des formations et partis politiques de la majorité présidentielle (APMP) a abordé, ce lundi 29 avril 2019 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse. 

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) via cette déclaration salue l’accord conclu entre le gouvernement et la coordination des syndicats des finances et de l’économie. Le parti au pouvoir « exhorte les travailleurs à se remettre résolument au travail après ce long blocage de l’administration financière ».

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé