Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des assaillants ont été neutralisés ce 22 mai 2018 par les forces de sécurité dans un quartier périphérique de la ville 
Burkina: la Coodination des syndicats du ministère de l'économie et des finances (CS-MEF) empêchée de tenir son piquet de grève (CGT-B)
Mali: au moins douze morts à Boulikessi, près du Burkina Faso (RFI)
Afrique: le Zimbabwe a postulé pour rejoindre le Commonwealth qu’il avait quitté au début des années 2000
Burkina: Human Rights Watch dénonce des meurtres commis par des terroristes et l’armée burkinabè(rapport)
Burkina: un soldat de la GSPR tue sa copine avant de se suicider, une enquête ouverte par la gendarmerie 
Basnéré (Soum) : un catéchiste et son épouse enlevés dimanche 20 mai 2018
Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne (RFI)
Hadj 2018: le délai des inscriptions prolongé à la fin du Ramadan (communiqué)
Galian 2018:  Dabadi Zoumbara des Editions Le Pays «super» lauréat 

Ce vendredi 6 avril 2018, le procès du putsch manqué devait aborder le fond du dossier avec le début de l’interrogatoire des accusés. Sitôt ouverte, l’audience a été  suspendue et renvoyée au 9 mai 2018, le temps de permettre au bâtonnier de l’ordre des avocats de commettre d’office d’autres avocats pour défendre les accusés dont les conseils se sont déportés.

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD) via un arrêté datant de ce 5 avril 2018 a suspendu pour une période de trois mois, les activités du Parti de l’indépendance, du travail et de la justice (PITJ) de Soumane Touré.

www.securite.gov.bf, est l’adresse du nouveau site internet sécurisé du ministère burkinabè de la sécurité. Il a été officiellement lancé ce jeudi 5 avril 2018 par le ministre Clément P. Sawadogo.  Ce site, à croire le chef du département de la Sécurité, va permettre de renseigner les citoyens en quête d’information sur la sécurité intérieure et va constituer une tribune où les usagers pourront s’adresser aux premiers responsables sécuritaires.

Au cours d’une réunion tenue le mercredi 4 avril 2018, les partis membres du cadre de concertation du Chef de file de l’opposition politique ont manifesté leur inquiétude face à la tournure que prend la crise au sein du ministère en charge des finances entre le gouvernement et les syndicats. Dans ce compte rendu de la réunion dont nous vous proposons l’intégralité, l’opposition politique invite le gouvernement « à tout mettre en œuvre pour trouver un terrain d’entente avec les organisations syndicales » dans l’intérêt de la nation burkinabè.

Les membres de la  Coalition des associations de défense au droit au logement (CADDL) a tenu une marche meeting ce jeudi 6 avril 2018 de la Bourse du travail de Ouagadougou au ministère en charge de l’Urbanisme. Ils sont allés remettre leur plateforme revendicative au premier responsable dudit ministère.

Ceci est une déclaration de la Coordination des syndicats du ministère en charge de l’Economie et des finances (CS-MEF) relative aux 48 heures de grèves (4 et 5 avril) qu’elle a décrété. Dans ladite note, la coordination répond au communiqué gouvernemental du mardi 3 avril dernier qui invitait les syndicats « à s’inscrire dans l’approfondissement des concertations propices à la satisfaction de ses préoccupations ».

Dans ce communiqué, le gouvernement donne sa lecture sur la grève de la coordination des syndicats du ministère de l’économie et des finances prévue les 4 et 5 avril 2018. Tout en invitant les partenaires sociaux au sens de la responsabilité, l’exécutif  a indiqué « que les absences non justifiées seront sanctionnées conformément aux dispositions réglementaires ».

Arrivé à Ouagadougou ce mardi 3 avril 2018 aux environs de 8 heures 45 minutes, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga s’est aussitôt mis au travail. En effet, après un tête-à-tête avec son homologue burkinabè, le chef du gouvernement malien a pris part aux côtés de Paul Kaba Thiéba à une séance de travail avec des commissions techniques. A l’ordre du jour, la question de renforcement de la coopération entre les deux Nations. Le défi sécuritaire et la problématique du développement ont été au cœur des échanges.  

Dans cette déclaration  rendu public ce 1er avril 2018 ,  le Mouvement pour la démocratie en Afrique (MDA) a annoncé qu'il se retirait de la majorité présidentielle pour rejoindre l'opposition politique. Pour le parti la raison principale de cette démission est liée à "la conduite approximative actuelle des affaires de l'État qui ne suscite aucune espérance pour le peuple qui souffre profondément"

Le Premier ministre malien,  Soumeylou Boubèye Maiga,  effectue une visite d’amitié et de travail de 48 heures au Burkina Faso. Accompagné d’une forte délégation, le chef du gouvernement malien est arrivé ce mardi matin à Ouagadougou.

La deuxième session de la formation disciplinaire du Conseil supérieur de la magistrature tenue du 26 au 31 mars 2018 a abouti à la prise de sanctions contre des magistrats, selon ce communiqué de l’instance.

L’interrogatoire des inculpés dans le cadre du procès relatif au coup d’Etat manqué de septembre 2015, va démarrer le vendredi 6 avril prochain, a annoncé le président du tribunal militaire Seydou Ouédraogo, à l’issue de l’audience du samedi 31 mars 2018.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé