Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

Dans l’après-midi de ce mardi 15 août 2017, une délégation ministérielle conduite par le ministre d’Etat, en charge de la sécurité, Simon Compaoré, était face aux parents des victimes de l’attaque perpétrée dans la nuit du 13 au 14 août dernier contre le café restaurant Aziz Istanbul. C’était l’occasion pour le gouvernement de témoigner sa compassion à l’endroit des familles éprouvées. Tout en faisant le point sur l’état d’avancement de la gestion de la situation, Simon Compaoré a permis aux familles de pouvoir faire part de leurs attentes pour ce qui est de l’organisation des obsèques.

Les trois victimes non identifiées suite aux attentats perpétrés dans la nuit du 13 au 14 Août 2017 à Ouagadougou au restaurant Aziz Istanbul le sont à présent.

La procureure du Faso a rendu public ce lundi 14 août 2017 via un communiqué, la liste nominative des 16 victimes déjà identifiées. huit Burkinabè y figurent dont un jeune officier de l'armée nationale.

La procureure du Faso, Maiza Sérémé était face à la presse ce lundi 14 août 2017 à Ouagadougou pour faire le point sur l’état de l’enquête ouverte peu après l’attaque terroriste qui a visé le Café Istanbul sis avenue Kwamé Nkrumah le dimanche 13 aout. Selon un dernier bilan, l’attaque a fait 18 victimes dont 8 Burkinabè, 22 blessés dont 5 éléments des forces de défense et de sécurité. Selon Maïza Sérémé qui était entourée des enquêteurs de la gendarmerie et de la police nationale, l’attaque a démarré aux environs de 21 heures ce dimanche 13 aout 2017.

Dans ce communiqué, le ministère en charge de la Solidarité nationale invite les personnes blessées ou leurs familles à s’approcher des services sociaux pour avoir de plus amples informations pour les prises en charge.

Un deuil national de 72 heures allant du lundi 14 août 2017 à zéro heure au mercredi  16 août 2017 à 24 heures a été décrété par le président du Faso à la mémoire des victimes de l’attaque terroriste du dimanche 13 août 2017 qui a visé le Café Istanbul. 

Dans la nuit du dimanche 13 août dernier, la capitale burkinabè, plus précisément le Café Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé NKrumah, a connu une attaque terroriste non encore revendiquée. Ce lundi 14 août, nous avons rencontrés quelques riverains qui se sont prononcés sur cette seconde attaque après celle du 15 janvier 2016. Attaque qu’ils qualifient de trop. Ils demandent au gouvernement de redoubler de vigilance dans au plan sécuritaire.

Dans ce communiqué, la gendarmerie nationale invite les populations à vaquer à leurs préoccupations sereinement tout en restant vigilantes.

Le bilan provisoire de l’attaque terroriste qui a visé le Café Istanbul dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14 août 2017 est de 18 tués et d’une dizaine de blessés. Les deux terroristes ont été abattus par les forces de défense et de sécurité au cours de l’assaut. Dans la matinée de ce lundi, la police technique et scientifique et les enquêteurs avaient investi les lieux en vue de rechercher des éléments de réponses à cette attaque terroriste qui reste jusque là non revendiquée.

Depuis Bruxelles, voici la déclaration du porte-parole de la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et de la Politique de sécurité, Federica Mogherini au sujet de l’attaque terroriste au Burkina Faso.

L’attaque du café restaurant Istanbul, au cœur de Ouagadougou, a provoqué un florilège de réactions des partis politiques burkinabè que nous vous proposons de lire. L’attaque a fait 18 morts selon un bilan officiel.

Nouvelle attaque meurtrière sur l'avenue Kwamé Nkrumah, à Ouagadougou au Burkina Faso. Le café restaurant Istanbul a été pris pour cible par des assaillants dans la soirée de ce dimanche 13 août 2017. Sur les lieux de l’attaque ce lundi matin, nous avons rencontré le parqueur dudit restaurant. Selon son témoignage, il s’agirait de deux terroristes, l’un de teint clair et l’autre de teint noir.

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé