Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

Le tribunal militaire de Ouagadougou a rejeté une demande de mise en liberté d'office du général Gilbert Diendéré, a appris Fasozine.

Dans ce communiqué, le Regroupement des structures syndicales et associatives des commerçants du Burkina (RSSAC), invite l’ensemble des commerçants du Burkina à vaquer à leurs activités le samedi 21 octobre 2017, jour du meeting annoncé du Cadre d’expression démocratique (CED). Par ailleurs, le RSSAC tiens pour responsables, les organisateurs de cette manifestation pour tous désagréments de leurs activités commerciales.

L’Union police nationale (Unapol), syndicat de la police nationale, burkinabè était face aux médias ce jeudi 19 octobre 2017 pour se prononcer sur l’état d’évolution de leur plateforme revendicative et donner leur lecture de ce qui fait l’actualité, le prochain forum national de la sécurité notamment.

Ceci est une déclaration de la Coordination des comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de la ville de Ouagadougou.

Ce jeudi 19 octobre 2017, l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de la lutte contre la corruption (ASCE-LC) a présenté, au cours d’une conférence de presse, son rapport de synthèse de l’audit/investigations de la présidence du Faso, du Premier ministère et des départements ministériels de la gestion 2016. Cet audit a porté sur la gestion financière et comptable couvrant la période allant du 29 décembre 2015 au 31 décembre 2016 desdites institutions.

Des chefs coutumiers ont animé une conférence de presse ce jeudi 19 octobre 2017 pour se prononcer sur les propos de Pascal Zaïda au sujet du meeting «annulé» du Cadre d’expression démocratique (CED).

Des militants de base de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) répondent, dans la déclaration qui suit, aux députés de la majorité qui avaient publié une déclaration appelant à éviter toute violence contre les députés frondeurs du parti du chef de file de l’opposition.

Dans le cadre de ses activités d’appui à la gestion des connaissances dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, le Centre d’expertise et d’influence politique pour l’eau potable et l’assainissement (IRC), organise un colloque national sur les modèles de gestion efficace d’eau potable au Burkina Faso. Ce colloque, organisé en collaboration avec le ministère burkinabè de l’Eau et de l’Assainissement et le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance (Unicef), réunit les acteurs du secteur de l’eau les 18 et 19 octobre 2017 à Ouagadougou.

La Coalition pour la démocratie et la réconciliation Nationale (Coder) a soufflé, le 16 octobre 2017, sa première bougie. Pour l’occasion, son président fait le bilan des 12 mois d’existence et appelle les Burkinabè à la retenue, la tolérance et au pardon.

Selon nos confrères de radio Bagrépôle FM qui rapportent ses propos, le député Jean Célestin Zouré, membre du groupe des 13 frondeurs de l'UPC-RD, s’exprimait devant la presse mardi 17 octobre 2017 à Garango.

Ceci est une déclaration du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuple au sujet de la mise en résidence surveillée de l’ancien ministre des affaires étrangères Djibril Bassolé, soupçonné d’avoir participé au coup d’Etat contre les autorités de la Transition en septembre 2015.

C’est dans l’après-midi de ce mardi 17 octobre 2017, que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a regagné Ouagadougou, après avoir effectué des visites d’amitié et de travail au Sénégal et en Suisse. De cette mission, le chef de l’Etat dresse un bilan positif.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé