Aujourd'hui,
URGENT
Putsch manqué: le procès rouvert ce 25 mai a été renvoyé au mardi 12 juin pour débuter avec l'interrogatoire des accusés
Burkina: Boureima Ouédraogo,  Ingénieur statisticien, nommé Directeur général de l’Institut national des statistiques et de la démographie
Burkina: 19 organisations syndicales ont invité ce 25 mai le gouvernement à respecter les textes régissant la liberté syndicale
Fespaco 2019 : le gouvernement burkinabè octroie un milliard de francs CFA pour accompagner les cinéastes burkinabè
Ouagadougou: un policier de l’UIP-PN tué par des individus armés non identifiés
Diplomatie: le Burkina Faso rompt ses relations diplomatiques avec Taiwan (Officiel)
Burkina: 18 organisations syndicales dénoncent «une violation des libertés syndicales».
Sport: la 10e édition de Altitude Nahouri se tiendra le 23 juin 2018 à Po, province du Nahouri
Italie: Giuseppe Conte désigné chef du gouvernement
Burkina: la bande de terroriste démantelée  avait pour objectif d'attaquer de cibles importantes de la capitale courant juin 2018 

POLITIQUE

"Citoyennes et citoyens, des communes de :

Andemtenga,  Barani, Beguédo, Bouroum Bouroum,  Dablo,  Dandé,  Karangasso Vigué, Kantchari,  Kindi, Kombori, Kougny, Madjoari, Saponé, Séytenga, Zabré, Ziga, Zoaga, Zogoré, et l’Arrondissement n°4 de Ouagadougou, Le 13 mai, la campagne électorale officielle va commencer. C’est l’avant dernière étape qui va nous conduire au scrutin municipal du 28 mai.



Je voudrais avant tout, vous remercier de votre sens élevé de la citoyenneté et de l’intérêt supérieur de vos communes respectives. C’est ce sens de la responsabilité qui nous a permis de franchir les étapes capitales du processus, alors que dans nombre de communes, les appréhensions et les craintes étaient très fortes.

A partir de ce 13 mai, une nouvelle étape se présente. Elle aura deux temps forts.
Le premier sera celui des partis politiques et des candidats qui vont solliciter vos suffrages.

Ils viendront dans vos communes, pour vous parler et vous expliquer pourquoi ils veulent vos votes et quelles sont les solutions qu’ils proposent à vos problèmes, vos préoccupations et vos aspirations aux développements et à l’amélioration de vos conditions de vies.

Ayez une écoute critique.

Je vous suggère même de constituer « des groupes de questionnement », pour interroger et vérifier les offres qui vous seront faites.

Ensuite viendra le deuxième temps fort. C’est le 28 mai exactement, la parole vous sera donnée pour décider et confier le sort de vos communes aux prétendants qui vous auront convaincus de la solidité de leurs projets et de leurs offres.

Citoyennes citoyens
Les élections, ce n’est pas la guerre. Les élections, ce n’est pas la bagarre. Votre carte d’électeur est votre arme. Elle vaut plus que toutes les bagarres. Il faut seulement que vous vous en serviez.
Aux candidats et aux partis politiques
J’exhorte à avoir un discours responsable.
La campagne est un moment dans la vie des communes. Il faut qu’après la campagne, les populations continuent à vivre ensemble, dans la même cohésion et dans le même esprit de bonne cohabitation.
Le discours que vous tiendrez, pendant ces 15 jours, est crucial pour le maintien du bon vivre ensemble des populations dans les communes.

La CENI peut vous rassurer qu’elle est prête.
La balle est dans votre camp. Le camp des partis politiques et des candidats qui ont la parole à partir de maintenant.
Le camp des citoyens des 19 communes où les élections municipales seront reprises. Ce sera l’heure du choix, le temps de votre responsabilité.
La campagne électorale pour les élections municipales partielles est ouverte."
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé