Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

POLITIQUE

L’ancien Président de la Transition au Burkina Faso, Monsieur Michel Kafando a été reçu en audience ce vendredi 26 mai 2017, par Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré.

Nouvellement nommé comme Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour le Burundi, le diplomate burkinabè est venu, selon ses mots, « saluer le Président du Faso et l’informer de ce qu’il va bientôt entamer sa mission d’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour le Burundi ».

La gestion de la crise politique au Burundi est un dossier « délicat et complexe », reconnaît l’ancien Président de la Transition au Burkina Faso, qui dit avoir saisi l’occasion de cette audience pour « demander au chef de l’Etat son soutien ainsi que celui de son gouvernement pour l’aider dans les efforts qu’il va entreprendre afin si possible de faire avancer le dossier du Burundi ».

La nomination de Monsieur Michel Kafando comme Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies au Burundi a été officialisée le 5 mai dernier. Il a pour mission de contribuer à ramener la paix au pays de Pierre Nkurunziza.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé