Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

POLITIQUE

Le tribunal administratif de Bobo-Dioulasso a validé, le vendredi 23 juin 2017,  l’élection du maire de Dandé, déboutant ainsi le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Le parti au pouvoir avait introduit un recours en annulation dirigé contre le haut-commissaire de la province du Houet et le préfet de Dandé, accusés d’avoir expulsé des conseillers avant le vote du maire le 14 juin dernier. Des accusations que les plaignants n’ont pas confirmées à l’audience.


Tout est parti de l’entêtement de certains conseillers municipaux issus des rangs du MPP de faire respecter à la lettre les directives de leur formation politique. Effet, le mercredi 14 juin 2017, à l’ occasion de la mise en place de l’exécutif local à Dandé,  le candidat pré positionné par le parti au pouvoir s’est retrouvé face à un challenger issu des rangs du même parti.

Le doyen d’âge chargé de présider  le bureau de séance, invalide la candidature du challenger au motif qu’elle est contraire à la directive du parti. 
Le Haut-Commissaire du Houet, ainsi que le préfet de Dandé, expliquent au doyen d’âge que tout conseiller peut, s’il le désire, être candidat.

Pour marquer leur désaccord d’avec la volonté de l’autorité administrative de permettre à tout conseiller qui le désire d’être candidat, 9 conseillers, tous issus des rangs du MPP et au nombre desquelles le doyen d’âge ainsi que le candidat pré positionné par le parti au pouvoir, quittent la salle.  Un nouveau bureau d’âge est mise en place et l’élection du maire se déroule avec 11 conseillers sur les 20 que compte le commune de Dandé, la majorité absolue, requise par la loi étant atteinte.

Le challenger, du reste, seul conseiller (MPP) à être resté dans la salle, est élu maire grâce au vote de cinq conseillers de l’ADF/RDA et de cinq conseillers de NTD.   
Quelques jours après le vote, affirme le haut-commissaire du Houet, Kouka Jérémie Ouédraogo, « nous avons reçu un document provenant d’un cabinet d’avocat. Dans le document, il est dit que c’est la MPP qui introduisait un recours en annulation mais leur recours était dirigé contre le haut-commissaire de la province et le préfet du département (Dandé). Et comme motif du recours, les plaignants  accusent les autorités administratives d’avoir expulsé certains conseillers, et interdit l’accès à la salle à des conseillers. En somme, ils nous reprochent d’avoir organisé un scrutin frauduleux »,  a-t-il ajouté.

Curieusement, à l’audience du vendredi 23 juin 2017, les avocats conseils du MPP ont brillé par leur absence, Mais en plus, les plaignants se sont tous rétractés  devant les juges du tribunal administratif. Les conseillers interrogés ont reconnu que le haut-commissaire n’a jamais interdit la salle à quelqu’un. Il n’a jamais expulsé quelqu’un. Au contraire il est venu leur prodiguer des conseils.

Le tribunal a validé les élections et expliqué  aux contestataires des résultats de l’élection du maire à Dandé, qu’ils peuvent saisir le conseil d’état s’ils ne sont pas d’accord avec le verdict rendu par le tribunal administratif.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé