Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: des conseillers s’opposent aux projets de délibérations du maire Armand Béouindé
Classement FIFA: le Burkina 6è et toujours dans le Top 10 africain
Diplomatie: le magistrat Brahima Séré nommé ambassadeur du Burkina Faso en Turquie.
Diplomatie:  Oumarou Maïga nommé ambassadeur du Burkina Faso en Afrique du Sud.
Diplomatie:  Benoit Kambou, ex-président du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale, nommé ambassadeur du Burkina au Tchad.
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D

POLITIQUE

Le Premier ministre Paul Kaba Thièba a reçu ce jeudi 10 août 2017 les acteurs du comité de pilotage de la Télévision numérique terrestre (TNT). Il s'agissait d’une session sur la mise en œuvre de la TNT. Le lancement se fera dans le dernier trimestre de l’année en cours. c'était en présence du Conseil supérieur de la communication, de l’Arcep, du ministère du Commerce et celui de l’Economie numérique.


Près de trois heures d’horloge, c’est le temps qu’a duré les travaux des acteurs du comité de pilotage de la TNT avec la Premier ministre. A la fin des travaux, le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou, a déclaré que, la date officielle de lancement de la TNT sera connue une fois qu’ils auront, avec les partenaires économiques à savoir les éditeurs des medias, défini le coût exact de la redevance qu’ils devront payer.

Il a indiqué que le prix maximal à ne pas dépasser pour le décodeur standard sera de 10 000 francs CFA et qu’au plus tard en fin septembre, ils tiendront une autre rencontre pour fixer le coût des redevances que les différents acteurs devront payer pour être dans les 5 zones prévues par la TNT. Ce sont la division nationale, la catégorie A qui couvre Ouagadougou, la catégorie B qui couvre Bobo-Dioulasso, la catégorie C qui couvre d’autres capitales économiques régionales plus importantes et la dernière, D, qui couvre Dori, Fada N’Gourma, les zones qui ont des problèmes en termes d’accessibilité et en termes de marchés économiques.

S’agissant des redevances, il a précisé que les coûts seront différenciés en fonction de ce que l’on veut comme couverture. «Nous avons la SBT qui a défini 5 types de couvertures: la couverture nationale et 4 autres couvertures pour les régions. Nous avons la possibilité d’avoir en plus de la région de Ouagadougou, 12 autres têtes de réseaux donc nous avons la possibilité d’avoir 12 régions qui sont totalement interdépendantes les unes des autres mais qui sont également connectées au niveau national» a martelé M. Dandjinou.

Pour lui, il ne s’agit pas de différencier selon les opérateurs mais, uniquement selon les zones de couvertures. De ses explications, au titre des redevances, la RTB, tout comme les opérateurs privés, seront traités sur le même pied d’égalité.

L’autre aspect important de cette rencontre, précise le ministre Dandjinou, est le fait qu’à la date d’aujourd’hui, ses collaborateurs et lui ont pu faire le point sur la mise en œuvre des infrastructures de la Société burkinabè de la télévision (SBT). «Nous avons 35 sites à mettre en œuvre, et à la date d’aujourd’hui. Il y a 15 sites qui sont entièrement achevés et une dizaine d’autres sites seront achevés pour le 30 septembre prochain. Cela voudrait dire que cette date serait en partie respectée parce qu’il va nous rester un certain nombre de sites à finaliser courant octobre», a expliqué le ministre à sa sortie d’audience. Le lancement de la TNT se fera de façon imminente dans le dernier trimestre de 2017, foi du ministre Dandjinou.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir