Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

POLITIQUE

Le président guinéen et par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine (UA), Alpha Condé, était en visite au Burkina Faso. Arrivé à l’aéroport de Ouagadougou ce jeudi 17 août 2017 aux environs de 16h10, il a été accueilli par le président du Faso, Roch Kaboré. Ce déplacement d’Alpha Condé avait pour but d’exprimer le soutien de tout un continent à l’endroit du Burkina Faso.

Tout de suite après son arrivée, le président de la République de Guinée s’est rendu au café Aziz Istanbul, cible de l’attaque du dimanche 13 août dernier qui a fait 18 morts. Il était accompagné par quelques membres du gouvernement burkinabè. Il s’est recueilli et a salué la mémoire des disparus. Ensuite, il s’est renseigné sur la manière dont les opérations ont été menées par les forces de défense et de sécurité, allant jusqu'à faire le tour du bâtiment pour voir là où les terroristes ont été mis hors d'état de nuire, avant de féliciter le commandant de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie et ses hommes.

Cette présence sur l’avenue Kwamé N’Krumah a été l’occasion pour Alpha Condé de lancer un appel à la mobilisation de toutes les forces contre le terrorisme. «Il faut l’éradiquer, a martelé le chef de l’Etat guinéen. Parce que les terroristes attaquent les endroits les plus fréquentés pour porter atteinte à l’économie. C’est pourquoi nous souhaitons que des pays ne demandent pas à leurs citoyens de ne pas venir par peur des terroristes. S'ils le font, c’est le tourisme qui va prendre un coup».   

C’est pourquoi, au regard de ce que traverse le Burkina Faso, «nous nous devons de l’accompagner», estime le président Condé qui a été reçu en audience ce soir même par son homologue Roch Marc Christian Kaboré.

S’adressant aux médias à l’issue de cette audience, le Professeur Alpha Condé a déclaré être venu apporter le soutien et la solidarité de la Guinée et de l’Union africaine suite à l’attaque terroriste du 13 août dernier. Il a aussi indiqué que les échanges avec son «frère» burkinabè ont porté sur la mise à disposition rapide aux pays du G5 Sahel, des moyens adéquats pour qu’ils puissent assurer la sécurité de leurs populations.

Le président de l’Union africaine estime que c’est aux Africains d’abord d’organiser leur défense contre le terrorisme. «Mais nous avons aussi besoin d’être accompagnés par nos amis du point de vue des équipements, du point de vue financier, du point de vue des moyens de renseignements», a-t-il ajouté.

A noter que le président guinéen a remis une enveloppe de 100 000 dollars US au profit des familles des victimes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé