Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

POLITIQUE

Le président guinéen et par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine (UA), Alpha Condé, était en visite au Burkina Faso. Arrivé à l’aéroport de Ouagadougou ce jeudi 17 août 2017 aux environs de 16h10, il a été accueilli par le président du Faso, Roch Kaboré. Ce déplacement d’Alpha Condé avait pour but d’exprimer le soutien de tout un continent à l’endroit du Burkina Faso.

Tout de suite après son arrivée, le président de la République de Guinée s’est rendu au café Aziz Istanbul, cible de l’attaque du dimanche 13 août dernier qui a fait 18 morts. Il était accompagné par quelques membres du gouvernement burkinabè. Il s’est recueilli et a salué la mémoire des disparus. Ensuite, il s’est renseigné sur la manière dont les opérations ont été menées par les forces de défense et de sécurité, allant jusqu'à faire le tour du bâtiment pour voir là où les terroristes ont été mis hors d'état de nuire, avant de féliciter le commandant de l’Unité spéciale d’intervention de la gendarmerie et ses hommes.

Cette présence sur l’avenue Kwamé N’Krumah a été l’occasion pour Alpha Condé de lancer un appel à la mobilisation de toutes les forces contre le terrorisme. «Il faut l’éradiquer, a martelé le chef de l’Etat guinéen. Parce que les terroristes attaquent les endroits les plus fréquentés pour porter atteinte à l’économie. C’est pourquoi nous souhaitons que des pays ne demandent pas à leurs citoyens de ne pas venir par peur des terroristes. S'ils le font, c’est le tourisme qui va prendre un coup».   

C’est pourquoi, au regard de ce que traverse le Burkina Faso, «nous nous devons de l’accompagner», estime le président Condé qui a été reçu en audience ce soir même par son homologue Roch Marc Christian Kaboré.

S’adressant aux médias à l’issue de cette audience, le Professeur Alpha Condé a déclaré être venu apporter le soutien et la solidarité de la Guinée et de l’Union africaine suite à l’attaque terroriste du 13 août dernier. Il a aussi indiqué que les échanges avec son «frère» burkinabè ont porté sur la mise à disposition rapide aux pays du G5 Sahel, des moyens adéquats pour qu’ils puissent assurer la sécurité de leurs populations.

Le président de l’Union africaine estime que c’est aux Africains d’abord d’organiser leur défense contre le terrorisme. «Mais nous avons aussi besoin d’être accompagnés par nos amis du point de vue des équipements, du point de vue financier, du point de vue des moyens de renseignements», a-t-il ajouté.

A noter que le président guinéen a remis une enveloppe de 100 000 dollars US au profit des familles des victimes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé