Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

POLITIQUE

Secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Madame Michaëlle JEAN a été reçue en audience par le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE le jeudi 21 septembre 2017 à New York. La patronne de l’OIF est venue aborder avec le chef de l’Etat, la question de la mobilisation des ressources pour l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 Sahel.

Selon Madame Michaëlle JEAN qui s’exprimait à l’issue de son entretien, « la mobilisation en faveur de la force multinationale de lutte contre le terrorisme est au cœur des priorités de l’Organisation internationale de la francophonie ».

L’OIF veut s’assurer que la communauté internationale comprenne que l’enjeu de l’opérationnalisation de cette force n’est pas seulement pour « la sécurité des pays du G5 Sahel comme le Burkina Faso, ou encore d’une sous-région ou d’un continent, mais un enjeu de sécurité mondiale ».

« Avec les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel dont l’OIF est partenaire, a-t-elle-poursuivi, nous avons convenu d’une stratégie pour convaincre, pour persuader, pour faire en sorte que très vite, les moyens techniques et financiers soient rassemblés pour que cette force puisse vraiment venir en renfort pour ce combat extrêmement important dans la lutte contre ces organisations criminelles et terroristes, contre la déstabilisation des pays de la région, pour permettre aux populations de s’engager sur la voie du développement en toute quiétude et avec une stabilité réelle qui permettra vraiment l’essor de ces pays ».

En terme d’appui à la force conjointe du G5 Sahel, Madame Michaëlle JEAN a dit que « l’OIF apporte tout un dispositif pour soutenir les centres d’éveil, les centres de collette des données, les centres d’analyse et de renseignement qui sont émergents dans les pays du G5 Sahel ».

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir