Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

POLITIQUE

La prochaine édition du Rebranding Africa Forum (RAF) devrait se tenir pour la première fois en Afrique, au Burkina Faso précisément, les 5 et 6 octobre 2018. C’est Thierry Hot, le fondateur du RAF, qui en a fait l’annonce vendredi 6 octobre, à la clôture de l’évènement à Bruxelles.

«Je vais annoncer au président Roch Marc Christian Kaboré que le prochain RAF se tiendra à Ouagadougou les 5 et 6 octobre 2018». Voilà l’annonce faite ce 6 octobre 2017 par Thierry Hot, le fondateur du RAF. Ce sera la première fois depuis sa création en 2014, que l’évènement se tient en dehors de Bruxelles, la capitale belge. Le thème est déjà connu: "Défis et opportunités de la révolution verte en Afrique".

Cette année, le Rebranding Africa Forum s’est consacré à «l’exploration d’une meilleure articulation entre la démographie africaine, tantôt considérée comme son principal atout, tantôt comme son handicap majeur, et les systèmes financiers, régulièrement accusés de ne pas jouer adéquatement leur partition en vue du développement de l’Afrique».

Il s’est achevé par la récompense de personnalités qui, par leurs actions quotidiennes dans leurs domaines d’intervention respectifs, tracent les sillons du développement et amènent les autres à changer leur regard sur notre continent.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir