Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango (86 ans) s’est éteint mardi, de suite de Coronavirus.
Coronavirus: le Niger a enregistré jeudi 19 mars 2020 son premier cas d'infection (ministère de la Santé du Niger). 
Coronavirus: le parlement burkinabè suspend les plénières à l'hémicycle jusqu'au 1er avril 2020.         
Covid-19: une quinzaine de députés français sont contaminés à ce stade. Ce chiffres est peut-être sous-estimé. 
Coronavirus: le Bénin enregistre son premier cas: un Burkinabè arrivé au Bénin le 12 mars 2020.
Covid-19: les syndicats suspendent la marche meeting du 17 mars, mais maintiennent la grève générale du 16 au 20 mars. 
Coronavirus: 15 cas avérés détectés au Burkina Faso à la date du 15 mars 2020 (ministère de la Santé). 
Covid-19: le gouvernement ferme les écoles du Burkina du 16 au 31 mars 2019. 
Mali: la Canadienne Edith Blais et l’Italien Luca Tacchetto enlevés au Burkina Faso en 2018 retrouvés vivants près de Kidal (Minusma). 
Coronavirus: un troisième cas avéré au Burkina Faso, 7 prélèvements en attente de résultats (ministre de la Santé)

POLITIQUE

Le pré-forum sur la sécurité a débuté ce lundi 9 octobre 2017, à Ouagadougou. La cérémonie d'ouverture de cette rencontre de deux jours a été présidée par le ministre d'État, ministre de la Sécurité, Simon Compaoré.

Le pré-forum se veut une plateforme d'échanges, de dialogue sur les questions relevant de la défense et de la sécurité du Burkina Faso. «Ce faisant, en réunissant pendant deux jours les experts, les forces de défense et de sécurité, les officiels, les universitaires, la société civile, il s'agira plus spécifiquement de fédérer le maximum de sensibilités et d'avoir des discussions ouvertes sur tous les sujets à même de mieux appréhender les enjeux sécuritaires actuels et à nous orienter vers des solutions structurantes et efficientes», a déclaré le ministre en charge de la Sécurité.

Selon Simon Compaoré, notre pays est conscient que la prise en compte des défis sécuritaires est une condition préalable à tout processus de développement socio-économique et appelle à une mobilisation de tous pour renverser les prévisions alarmistes. «Dans un tel contexte, s'avère nécessaire un diagnostic sans complaisance de la situation dans le but de bâtir des stratégies ambitieuses, aptes à inverser les tendances préoccupantes du moment», a reconnu le ministre.

Au cours des travaux, les participants auront à plancher sur deux thèmes qui constituent la trame de ce pré-forum: «L'offre de sécurité (intégrant l'ensemble des contributions des forces de défense et sécurité) et la gouvernance et le contrôle démocratique des forces de défense et de sécurité (intégrant la problématique de la communication en matière de sécurité)».

Le pré-forum, aux dires de Simon Compaoré, doit son organisation au vif souhait du chef de l'Etat de voir le forum national connaître une meilleure réussite.
«Les recommandations du pré-forum vont être présentées au cours du forum proprement dit afin de permettre, à l'occasion, d'enrichir les débats. Dans la même veine, il sera organisé du 17 au 19 octobre 2017 des foras régionaux sur toute l'étendue du territoire national», a dit le ministre d'État.

En rappel, le forum national est prévu pour se tenir du 24 au 26 octobre 2017. Il est placé sous le thème: «Garantir la paix et la sécurité pour un développement durable au Burkina Faso: La nécessité d'une réforme du secteur de la sécurité».

DCPM/Sécurité

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Lors d'un échange direct avec les femmes venues des 13 régions du Burkina le 8 mars 2020 à Ouagadougou, Roch Marc Christian Kaboré a annoncé que le prochain gouvernement sera composé de 30% de femmes. Selon vous, c'est une décision:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé