Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

POLITIQUE

Lors d’une réunion tenue le 10 octobre 2017, les partis politiques membres du Cadre de concertation du Chef de file de l’opposition ont apporté leur soutien à l’Union pour le progrès et le changement, secouée par une crise interne. 

«Les partis politiques membres du Cadre de Concertation du Chef de file de l’Opposition ont tenu une rencontre régulière, ce Mardi 10 Octobre 2017 au siège du CFOP. Présidée par M. Zéphirin Diabré, Chef de file de  l’opposition, cette rencontre avait les points suivants inscrits à son ordre du jour :

1)    Situation Nationale
2)    Divers

Au titre de la situation nationale
L’opposition politique a examiné  la situation qui prévaut au sein de l’UPC où des députés visiblement instrumentalisés par le pouvoir du MPP, ont décidé de démissionner du groupe parlementaire UPC pour constituer un autre groupe dont la finalité évidente est de soutenir le MPP.

Les partis politiques membres du CFOP condamnent énergiquement cet acte de dissidence qui  ne repose sur aucun fondement sérieux. Ils réaffirment leur solidarité et leur soutien indéfectible à l’UPC, et l’exhortent à user de toutes les voies de recours pour défendre ses droits.

Pour l’opposition, on assiste au retour des vielles méthodes de déstabilisation des partis d’opposition, méthodes dont  les ténors actuels du MPP étaient déjà les champions sous l’ancien régime.

Le retour de ces pratiques nauséabondes de nomadisme politique est  de nature à nuire gravement à l’image de la classe politique dans son ensemble, dans un pays qui espérait être gouverné dans le respect des acquis de l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014.

L’opposition politique sera solidaire de l’UPC dans toutes les initiatives qu’elle pourrait être  amenée à prendre dans cette affaire.
Au titre des divers

Les participants ont été informés d’initiatives diverses prises ou à venir de la part de partis politiques membres du CFOP.
Commencée à 18h, la rencontre s’est terminée à 20h dans une ambiance de grande cordialité.»

Le service de communication du Chef de file de l’Opposition politique

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir