Aujourd'hui,
URGENT
Chine: le Burkina inaugure officiellement  les locaux de son ambassade à Pékin
Mali: la première phase de l'opération de désarmement DDR terminée à Tombouctou
Diplomatie: le président du Faso en visite officielle à Paris a salué le respect des engagements pris à Ouagadougou par Emmanuel Macron
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA

POLITIQUE

Les experts du Burkina Faso et de la Fédération de Wallonie Bruxelles, dans le cadre de la 7e session de la commission mixte permanente entre les deux pays, se penchent depuis le lundi 13 novembre 2017 à Ouagadougou sur le bilan de la mise en œuvre des projets adoptés lors de la 6e session.

Cette rencontre de 48 heures sera également l'occasion d'examiner les nouveaux projets soumis par le Burkina Faso dans le cadre de la mise en place du programme de travail 2018-2022.

Ce programme s'articulera autour des secteurs prioritaires tels que le capital humain et le renforcement des structures et des acteurs dans les secteurs de l'environnement, de l'eau et de la santé, de la santé animale et de l’élevage; la coopération culturelle et le patrimoine; et la protection des droits humains. Aux dires du Secrétaire général du

Ministère en charge des Affaires étrangères M. Dieudonné Sougouri, les objectifs de la Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles s'inscrivent en droite ligne des priorités contenues dans le plan national de développement économique et social (PNDES).

Il a par ailleurs rassuré de l'utilisation judicieuse des crédits qui seront alloués dans le cadre du programme de travail 2018-2022 et cela en adéquation avec les exigences de la bonne gouvernance économique.

Pour le représentant de la Fédération Wallonie Bruxelles, «le Burkina Faso continue d'occuper place de premier plan parmi les pays prioritaires de la politique de coopération de la Fédération» et constitue à ses yeux un «des partenaires les plus crédibles quant à s politique de développement».

Fabrice Sprimont se réjouit par ailleurs que le pays des "Hommes intègres" connaisse un contexte économique favorable et annonciateur d'un véritable décollage économique et social.

La Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles entretiennent des relations de coopération Wallonie Bruxelles depuis le 4 décembre 1994.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé