Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

POLITIQUE

Les experts du Burkina Faso et de la Fédération de Wallonie Bruxelles, dans le cadre de la 7e session de la commission mixte permanente entre les deux pays, se penchent depuis le lundi 13 novembre 2017 à Ouagadougou sur le bilan de la mise en œuvre des projets adoptés lors de la 6e session.

Cette rencontre de 48 heures sera également l'occasion d'examiner les nouveaux projets soumis par le Burkina Faso dans le cadre de la mise en place du programme de travail 2018-2022.

Ce programme s'articulera autour des secteurs prioritaires tels que le capital humain et le renforcement des structures et des acteurs dans les secteurs de l'environnement, de l'eau et de la santé, de la santé animale et de l’élevage; la coopération culturelle et le patrimoine; et la protection des droits humains. Aux dires du Secrétaire général du

Ministère en charge des Affaires étrangères M. Dieudonné Sougouri, les objectifs de la Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles s'inscrivent en droite ligne des priorités contenues dans le plan national de développement économique et social (PNDES).

Il a par ailleurs rassuré de l'utilisation judicieuse des crédits qui seront alloués dans le cadre du programme de travail 2018-2022 et cela en adéquation avec les exigences de la bonne gouvernance économique.

Pour le représentant de la Fédération Wallonie Bruxelles, «le Burkina Faso continue d'occuper place de premier plan parmi les pays prioritaires de la politique de coopération de la Fédération» et constitue à ses yeux un «des partenaires les plus crédibles quant à s politique de développement».

Fabrice Sprimont se réjouit par ailleurs que le pays des "Hommes intègres" connaisse un contexte économique favorable et annonciateur d'un véritable décollage économique et social.

La Coopération entre le Burkina Faso et la Fédération Wallonie Bruxelles entretiennent des relations de coopération Wallonie Bruxelles depuis le 4 décembre 1994.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir