Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Selon ce communiqué du ministère en charge de la justice burkinabè, l’audience du 7 mars 2018 devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré au Burkina Faso a été reportée au 28 mars. C’est en principe au cours de cette audience que la justice française se prononcera sur ladite demande formulée par le Burkina. 

« Par une correspondance en date du vendredi 9 février 2018, transmise aux avocats commis par l’État du Burkina Faso, le procureur général près la Cour d’appel de Paris informe que l’audience concernant monsieur Paul François Compaoré, prévue initialement le mercredi 7 mars 2018 est reportée au mercredi 28 mars 2018 à 14 heures. 

C’est au cours de cette audience que la chambre de contrôle de l’instruction de la Cour d’appel de Paris se prononcera sur la demande d’extradition formulée par le Burkina Faso et notifiée à monsieur Paul François Compaoré le 13 décembre 2017. 

Inculpé dans l’enquête sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, monsieur Paul François Compaoré a été arrêté le 29 octobre 2017 à Paris suite au mandat d’arrêt international lancé par la justice burkinabè, avant d’être placé sous contrôle judiciaire strict.

Ouagadougou, le 14 février 2018

Direction de la Communication et de la Presse / Ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique »

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir