Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

POLITIQUE

Le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Mahamat FAKI a eu une session d’échanges avec les membres du Comité des Représentants Permanents (COREP) d’Addis Abéba,  le mercredi 7 mars 2018, au siège de l’Union. L’objectif de cette rencontre est de faire le point sur la mise en œuvre des décisions prises par l’Institution. 

Le Président de la Commission de l’Union Africaine (CUA), Moussa Mahamt FAKI veut insuffler une nouvelle dynamique à l’Institution africaine. En effet, en rencontrant les Représentants des Etats africains auprès de l’Union Africaine, il dit  souhaiter que les ambitions et la nouvelle vision  d’une Union Africaine au service des populations africaines soient effectives. Pour ce faire,  soutient le Président FAKI, il est nécessaire de rendre  effectifs et visibles les projets et programmes, les politiques, les activités des différents Départements de la CUA en faveur des populations ainsi que les actions menées dans le cadre la mise en œuvre de l’agenda 2063 de l’Union Africaine. Aussi a-t-il a exhorté les membres du Comité des Représentants Permanents (COREP) à Addis Abéba à faire le plaidoyer au niveau de leurs pays respectifs afin que les décisions prises par l’Union africaine soient appliquées. 

Le Sommet extraordinaire de l’Union Africaine qui se tiendra du 17 au 21 mars prochains à Kigali au Rwanda, sur la Zone de Libre Echange Continental (ZLEC) et du protocole sur la libre circulation des personnes a aussi été à l’ordre du jour de la rencontre entre le Président de la CUA et les membres du COREP. Cette session des Chefs-d’Etat qui verra la signature des instruments juridiques de cette Zone de libre-échange, marque selon Moussa Mahamat FAKI, un pas important vers la marche de l’intégration africaine. C’est pourquoi, il lance un appel aux Chefs-d’Etat à s’impliquer fortement dans la mise en place de ce projet.

 La libre circulation des personnes avec droit de résidence et de services, l’adoption du passeport africain constituent selon lui, des outils qui renforceront le panafricanisme et permettront le rêve d’une Afrique sans visa d’être une réalité. A cet effet, il  invite les Etats membres à une appropriation desdits outils. 

Le Marché Unique de Transport Aérien (MAUTA), la prise en compte des jeunes et des femmes de l ‘Union africaine, la formalisation d’une position commune dans les Accords Afrique-Caraïbes-Pacifiques, la  paix en Afrique, ont constitué également des points d’échanges. Tout en déplorant et en condamnant les attaques terroristes perpétrées au Burkina le 2 mars dernier, le Président de la Commission de l’Union Africaine a appelé l’ensemble des Etats africains à soutenir financièrement la force du G Sahel, car c’est à ce prix dit-il, que l’on pourra faire taire les armes à l’horizon 2020.

Dans le but d’insuffler une nouvelle dynamique à l’Organe qu’il dirige, Moussa Mahamat FAKI a décidé de tenir une réunion mensuelle avec les membres du COREP pour un meilleur suivi et une mise en œuvre efficiente des décisions prises, ceci dans le but de rendre opérationnelles les reformes de l’Union Africaine.

Le Représentant Permanent Adjoint du Burkina Faso à Addis Abéba, l’Ambassadeur Léopold BONKOUNGOU, a saisi l’occasion pour réitérer la gratitude et les reconnaissances des autorités burkinabè, au Président de la CUA Moussa Mahamat FAKI ainsi qu’à l’ensemble des Etats membres de l’Union Africaine pour l’élan de solidarité et de compassion exprimés l’endroit du peuple et du gouvernement burkinabè suite aux attentats terroristes commis contre son pays le 2 mars 2018. 

 

Aline Verlaine ZOROM

Ambassade, Mission Permanente 

du Burkina Faso à Adis Abéba 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir