Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la CS-MEF reconduit son mot d’ordre de grève du 25 au 29 juin 2018
Indonésie: le prédicateur extrémiste Aman Abdurrahman condamné à mort (RFI)
RDC: les Etats-Unis annoncent des sanctions contre des officiels congolais
Ouagadougou: plus de 200 blogueurs et web-activistes venus d’une quarantaine de pays sont actuellement en sommet du 22 au 23 juin
Burkina: le président du Faso a décidé d'institutionnaliser le Forum national des personnes vivant avec un handicap
Cameroun: 81 policiers et militaires tués dans la crise anglophone (RFI)
Ouagadougou: une Conférence internationale se tiendra les 9 et 10 juillet 2018 sur la mise en œuvre du PNDES 
Niger: la Cour constitutionnelle a déchu l‘opposant Hama Amadou de sa qualité de député (RFI)
Terrorisme: 146 individus activement recherchés par les forces de sécurité et de défense (officiel)
Mali: le ministre de la Défense confirme l'existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

Image d'illustration

POLITIQUE

Le conseil des ministres s’est tenu en séance ordinaire, ce mercredi 14 mars 2018, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kabore. Il a délibéré sur trois grands dossiers inscrits à son ordre du jour. En l’absence du porte-parole du gouvernement, c’est le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango qui a pris la parole pour le compte rendu du conseil des ministres du jour. Il avait à ses cotés, le secrétaire général du gouvernement, Stéphane Wenceslas Sanou.

-Au titre du ministère de l’économie et des finances, le ministre Sango a indiqué que le conseil a adopté un rapport sur la situation de mobilisation des ressources en faveur de la mise en œuvre du PNDES 2016-2020. « Le bilan de mobilisation fait ressortir un montant 2629,6 milliards FCFA soit un taux de mobilisation de 86% par rapport aux prévisions », a précisé le ministre Abdoul Karim Sango.

-Le deuxième grand dossier du conseil, selon le ministre en charge de la culture, a concerné le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique. Le conseil, selon Abdoul Karim Sango, a marqué son accord pour la transmission à l’Assemblée nationale, du projet de loi portant code pénal. Il s’agit pour le gouvernement, a-t-il indiqué, de montrer son attachement aux questions de renforcement de l’Etat de droit et de renforcement de l’Etat démocratique. « Il faut mettre à la disposition des praticiens du droit et des justiciables, un code pénal actualisé et moderne pour une justice plus crédible, équitable, accessible et efficace », a souligné M. Sango.

-Au niveau du ministère en charge de l’administration, le conseil a adopté un projet de décret portant condition d’organisation du pèlerinage à la Mecque. Sur la base des expériences passées, le mandat du comité national du suivi du pèlerinage à la Mecque ayant pris fin, il s’est avéré nécessaire d’adopté un nouveau texte fondamental pour donner une base juridique permettant d’organiser plus efficacement le pèlerinage à la Mecque, a affirmé le ministre de la culture, des arts et du tourisme.

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir