Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

Image d'illustration

POLITIQUE

Le conseil des ministres s’est tenu en séance ordinaire, ce mercredi 14 mars 2018, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kabore. Il a délibéré sur trois grands dossiers inscrits à son ordre du jour. En l’absence du porte-parole du gouvernement, c’est le ministre de la culture, des arts et du tourisme, Abdoul Karim Sango qui a pris la parole pour le compte rendu du conseil des ministres du jour. Il avait à ses cotés, le secrétaire général du gouvernement, Stéphane Wenceslas Sanou.

-Au titre du ministère de l’économie et des finances, le ministre Sango a indiqué que le conseil a adopté un rapport sur la situation de mobilisation des ressources en faveur de la mise en œuvre du PNDES 2016-2020. « Le bilan de mobilisation fait ressortir un montant 2629,6 milliards FCFA soit un taux de mobilisation de 86% par rapport aux prévisions », a précisé le ministre Abdoul Karim Sango.

-Le deuxième grand dossier du conseil, selon le ministre en charge de la culture, a concerné le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique. Le conseil, selon Abdoul Karim Sango, a marqué son accord pour la transmission à l’Assemblée nationale, du projet de loi portant code pénal. Il s’agit pour le gouvernement, a-t-il indiqué, de montrer son attachement aux questions de renforcement de l’Etat de droit et de renforcement de l’Etat démocratique. « Il faut mettre à la disposition des praticiens du droit et des justiciables, un code pénal actualisé et moderne pour une justice plus crédible, équitable, accessible et efficace », a souligné M. Sango.

-Au niveau du ministère en charge de l’administration, le conseil a adopté un projet de décret portant condition d’organisation du pèlerinage à la Mecque. Sur la base des expériences passées, le mandat du comité national du suivi du pèlerinage à la Mecque ayant pris fin, il s’est avéré nécessaire d’adopté un nouveau texte fondamental pour donner une base juridique permettant d’organiser plus efficacement le pèlerinage à la Mecque, a affirmé le ministre de la culture, des arts et du tourisme.

DCPM/Ministère de la communication et des relations avec le Parlement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé