Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

POLITIQUE

Le Chef de file de l’Opposition politique au Burkina Faso, Zéphirin Diabré, a reçu ce jeudi 5 avril 2018, une délégation de la Coalition burkinabè pour les droits de la femme (CBDF). 

La délégation était conduite par Mme Adèle TRAORE, membre du Conseil d’administration de la CBDF. A travers cette visite, la coalition a plaidé auprès du CFOP, leader d’opinion et leader politique, pour plus de représentativité des femmes dans les instances de décision aux plans local, national et international. 

Au sortir de l’audience, Mme TRAORE a  déclaré avoir eu une oreille attentive auprès du Chef de file de l’Opposition. Par ailleurs, elle a brièvement fait l’état de la représentativité des femmes au Burkina Faso: « Nous constatons que ces dernières années, il y a eu des efforts au niveau des partis politiques et du Gouvernement pour améliorer la représentativité des femmes. Mais, celles-ci, malgré leur importance numérique, restent faiblement représentées au niveau des instances de décision. Et ceci compromet les efforts de développement équitable et harmonieux. » 

Le Chef de file de l’Opposition a salué la démarche de la CBDF, et s’est engagé à jouer davantage sa partition en faveur des droits de la femme et de la présence des femmes dans les instances décisionnelles.

En rappel, la CBDF est une organisation qui regroupe 15 associations œuvrant dans le domaine de la promotion, la protection et la défense des droits humains en général, et des droits de la femme en particulier.

Le service de communication du CFOP

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé