Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

Photo: présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce vendredi 20 avril 2018 une délégation des partis de la majorité présidentielle. Tout comme l’opposition politique, elle a eu une séance de travail avec l’exécutif sur le processus d’adoption de la nouvelle Constitution et l’opérationnalisation en 2020 du vote des Burkinabè de l’étranger. 

Au cours de la séance de travail, le chef de l’Etat a exposé, aux représentants des 37 formations politiques regroupées au sein de la majorité présidentielle, ses préoccupations et sa vision quant à la concrétisation réussie de ces deux opérations.

Il n’ pas manqué  d’inviter les partis politiques de la majorité à engager le dialogue interne pour leur mise en œuvre effective au profit de l’approfondissement de la démocratie dans notre pays car les deux sujets font partie intégrante des promesses qu’il avait faite au peuple burkinabè.

Vincent Dabilgou du Nouveau Temps pour la Démocratie (NTD), porte parole de la majorité présidentielle a indiqué à sa sortie que les partis se sont engagés à mener des discussions internes en vue d’accompagner la mise en œuvre de la vision du chef de l’Etat concernant le vote des Burkinabè de l’étranger.

« Le président du Faso nous a donné des orientations et sa vision  et maintenant il appartient à nous partis politiques, d’engager à notre sein, le  dialogue interne pour faire en sorte que nous puissions travailler  pour sa mise en œuvre » a indiqué M. Dabilgou.

Le ministre en charge de l’Administration territoriale, Siméon Sawadogo qui a participé aux échanges a fait savoir que son département jouera sa partition dans la mise en œuvre réussie du processus du vote des Burkinabè de l’étranger.

Selon la direction de la communication de la présidence du Faso, l’opposition politique et la majorité présidentielle devront faire des propositions relatives aux deux sujets évoqués au chef de l’Etat pour une concrétisation réussie de ces opérations.

Et ces propositions reçues feront l’objet d’une synthèse au sein d’un document qui sera transmis à la représentation nationale. « Un projet de loi devrait en sortir dont l’adoption rendra effectifs les engagements du président » renseigne la même source.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir