Aujourd'hui,
URGENT
Economie: au 31 janvier 2017, les chèques impayés émis au profit de l’Etat burkinabè représentait un montant de plus de 36 milliards de FCFA
Cameroun:  deux militants du RDPC tués, le gouvernement accuse les séparatistes (RFI)
Minefid: le gouvernement va recruter "un personnel d’appoint constitué de retraités et de volontaires" pour suppléer les grévistes
Sport: la Burkinabè Marthe Koala a remporté l’heptathlon au meeting des épreuves combinées de Kladno en République Tchèque
Burkina: plus de 315 000 candidats ont débuté ce lundi 18 juin les épreuves écrites du 1er tour du  BEPC
Ouagadougou: le développement du sport et des loisirs au cœur d’un séminaire international à Ouagadougou du 18 au 20 juin
Colombie: victoire du candidat de droite, Ivan Duque à la présidentielle (RFI)
Inde: le gouvernement annonce la reprise des opérations militaires au Cachemire
Minefid: les syndicats maintiennent leur première semaine de grève du 18 au 22 juin 2018
Nigéria: au moins 31 morts dans des attaques suicide dans le nord-est

Image d'illustration (Sit-in de la SATB)

POLITIQUE

A l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 2 mai 2018, le ministre en charge de la Communication, porte parole du gouvernement, Remis Dandjinou, a fait savoir que sur avis du Conseil d’Etat, le sit-in pratiqué comme mouvement d’humeur par les travailleurs est illégal. 

C’est le 4 avril 2018 que le ministre de la Fonction publique aurait demandé l’avis du Conseil d’Etat sur la pratique du sit-in comme mouvement de protestation. Et à en croire le ministre Dandjinou, cité par un article de la direction de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) de son ministère publié sur sa page Facebook, « le Conseil d’Etat dit que, le sit-in n’est pas légal au Burkina Faso »

Et dans cette optique, « les agents qui s’adonnent à cette pratique sont dans l’illégalité totale et commettent une faute passive de sanctions disciplinaires dont le quantum est laissé à l’appréciation du supérieur hiérarchique des agents concernés » a dit le porte parole du gouvernement.

Par ailleurs, le gouvernement, selon toujours la même source, a attiré l’attention « des différents acteurs sur le fait que dans le respect de la loi, il incombe à chaque partie d’appliquer les textes comme il se doit ». 

Notons que le sit-in est une manifestation généralement immobile, en position. C'est une méthode de protestation qui consiste à occuper un espace déterminé à l'avance et à y rester jusqu’à une horaire précise. En général, c’est une manifestation pacifique dont l’objectif est d’interpeller l’opinion et les autorités publiques sur des cas d’injustice ou une revendication précise.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Si la grève se prolonge au ministère de l’Économie et des Finances, le gouvernement burkinabè compte faire appel à des retraités et à des volontaires pour assurer la continuité du service. Pour vous, cette décision est:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé